1-- A cause de ses critiques d'Allassane Ouattara, le president camerounais Paul Biya vient de suspendre la chaîne de télévision Afrique Media. |2-- L'Etat de Côte d'Ivoire a déposé une demande auprès de la Cour pénale Internationale (CPI) pour s'opposer à la libération sans condition de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo |
Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Nathalie Yamb: Sans detour!!!    by webmaster 12 Nov 2019, 18:14
Le Bénin annonce le retrait d…    by Atipadipa 12 Nov 2019, 17:21
Presidentielles: Abbas Yaya B…    by webmaster 8 Nov 2019, 13:58
Le 12/008/11, ou est Mahalia?    by webmaster 7 Nov 2019, 14:01
Affi presente ses excuses    by webmaster 6 Nov 2019, 17:11
La rencontre    by webmaster 5 Nov 2019, 19:44
télé Afrique Media Suspendue …    by sam kehi,le… 5 Nov 2019, 18:51
Video:Soro reve debout    by sam kehi,le… 31 Oct 2019, 19:10
Maraphone    by webmaster 31 Oct 2019, 14:38
Un jour de Mars 1977    by webmaster 31 Oct 2019, 14:36
Un passeport horrible !    by webmaster 31 Oct 2019, 14:33
Meeting avec Soro,une trahison    by Observateur… 25 Oct 2019, 17:57
... autres recents topics


Attaque terroriste contre la Côte d'Ivoire

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Attaque terroriste contre la Côte d'Ivoire

Message par Eburneenne 3 » mars 20, 17 8:51 pm

Pourquoi Chirac s'entendait avec le sanguinaire de Ouaga, Blaise Compaore

Blaise Compaoré s'est signalé par l'élimination de deux grandes figures de l'Afrique contemporaine (Thomas Sankara et le journaliste Norbert Zongo), par une série d'assassinats politiques, par l'escamotage de l'or de son pays, par une alliance indéfendable avec l'entrepreneur de guerre libérien Charles Taylor et ses disciples sierra-léonais, les rebelles du RUF (Revolutionary United Front),ces terroristes de l'amputation. Il fut le seul hôte de marque du président Chirac, le 14 juillet 1995, pour le premier défilé militaire du septennat.  Ils avaient fait connaissance une dizaine d'années plus tôt, via Jacques Foccart et le président ivoirien Félix Houphouet-Boigny, peu avant qu'il refroidisse son collègue Thomas Sankara. Les propos anti-impérialistes de ce dernier faisaient mauvais genre pour les predateurs occidentaux. Le tandemFoccart-Houphouet a commandité son élimination, avec un soutien libyen. Jacques Chirac était Premier ministre, et Foccart son conseiller. Depuis lors, la capitale burkinabé, Ouagadougou, etait la plaque tournante de toutes sortes de trafics, un caravansérail chéri par les réseaux françafricains.

Laissons de côté les détournements de l'aide qui sont leur ordinaire. Soulignons plutôt les trafics d'armes et de diamants, au profit de Charles Taylor, du RUF, et du chef rebelle angolais Jonas Savimbi. Compaoré a accordé un passeport à l'un des lieutenants de Taylor,le Gambien Ibrahim Bah (alias "commandant Maurice"). Passé par les guérillas afghanes, il servait "d'homme de liaison entre les mercenaires francophones et anglophones dans la déstabilisation de l'Afrique de l'Ouest commanditée par la Libye". Au mieux avec les sinistres rebelles du RUF et certains diamantaires, il aurait coordonné l'écoulement des diamants des uns vers les bureaux des autres, puis le marché d'Anvers.

Cela sentait encore les manoeuvres contournées de l'internationale barbouzarde. La Françafricaine, nous l'avons vu avec Eyadéma, a longtemps joué un double jeu en Angola, tout comme Houphouet, Alassane Dramane Ouattara, son premier d'alors et Bedie.



Dernière modification par Eburneenne 3 le mars 20, 17 8:53 pm, modifié 1 fois.
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!