Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Le franc CFA sera remplacé    by webmaster 16 Jul 2019, 23:43
Extrait du neauvau Livre de LG    by Eve 16 Jul 2019, 23:14
La nouvelle révolution Noire …    by Eve 16 Jul 2019, 18:14
grand rassemblement samedi pr…    by Eve 16 Jul 2019, 11:56
Economie Ivoirienne    by Eve 16 Jul 2019, 10:28
Bonnes nouvelles : les Ivoiri…    by Eve 14 Jul 2019, 18:41
mossi dramane le bourkinabé f…    by Eve 14 Jul 2019, 18:03
Cette histoire de terrains a…    by Beauté Nubi… 12 Jul 2019, 23:54
Avez vous ...    by PASquare 8 Jul 2019, 23:02
Zoro Bi Ballo le nullard    by PASquare 5 Jul 2019, 14:54
Le Rwanda de Kagame    by PASquare 3 Jul 2019, 16:35
Hommage au Colonel Babri Goho…    by Beauté Nubi… 2 Jul 2019, 20:55
... autres recents topics

Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Business, finances, investissement... Parlons Economie.
Ogotemmeli
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1046
Inscription : févr. 11, 05 8:01 am

Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Ogotemmeli » nov. 09, 12 4:11 am




Martial Ze Belinga a écrit :Chers amis, militants, alternatifs, patriotes,



La zone franc née en 1945 célèbre ces jours les 40 ans de la
création des banques centrales BEAC et BCEAO. Des débats et rencontres
sont organisés, 

qui passent à côté de l'essentiel : un espace monétaire castrateur
du point de vue de la souveraineté d'Etats aspirant à la qualification
d'économies 

émergentes, un ancrage monétaire colonial et prédateur des réserves
africaines stockées au Trésor français ou accumulées oisivement dans
les banques

 africaines, une zone d'exfiltration de richesses souvent parmi les plus douteuses issues de la corruption. Le tout au détriment des économies locales, 

malgré une gestion à laquelle est associée une part de l'élite africaine.

Un pétition est donc lancée pour contribuer à réformer en
profondeur cette zone, en lui faisant jouer le rôle naturel d'un système
monétaire, financer 

l'économie, permettre un progrès économique et social, dans le contexte déshérité qui est celui d'Afrique subsaharienne. 

Je vous invite à signer cette pétition et à la faire vivre en la diffusant, en intervenant sur le site également.http://www.zone-franc-libre.org/#





http://www.zone-franc-libre.org/< ... class="ecxMsoNormal" style="margin-bottom:0.0001pt;text-align:center" align="center">Pétition pour
une monnaie africaine au service des économies et populations africaines en zone
franc et ailleurs



&nbsp;



Créé le 25 décembre 1945 pour consolider
le joug colonial français, le franc des colonies françaises d’Afrique (CFA),
devenu plus tard franc de la communauté financière africaine, par sa durabilité
extrême et sa rigidité anachronique, est au centre de vives et ô combien
légitimes critiques depuis plusieurs décennies. Instrument importé et imposé
par la France, comptable en partie d’un non-développement chronique de sa zone
d’influence, il prive les pays africains d’immenses ressources monétaires indispensables
à leur développement économique et social. Simultanément, du fait de la libre
transférabilité des capitaux et des réseaux au sein desquels il perdure, le
franc CFA est bien un pilier de la Francafrique, vaste marché ayant pour
vocation historique la prédation des richesses africaines au profit de
l’ancienne puissance tutélaire. Longtemps il aura freiné la décolonisation
économique en renforçant les effets d’une spécialisation productive dépassée
assignant les pays africains au rôle exclusif de fournisseur de matières
premières au marché mondial.



&nbsp;



Alors que tous les pays et ensembles
économiques du monde, notamment l’Europe, les Etats-Unis, la Chine et le Japon,
en proie à la récurrence de crises systémiques brutales et aveugles du
capitalisme mondialisé, sont engagés dans des politiques monétaires actives pour
sortir leurs économies de la récession, la zone franc rajoute à la damnation
géologique des matières premières, la tragédie monétaire du blocage des
réserves des pays africains au Trésor public français.



&nbsp;



Au nom d’une prétendue «&nbsp;garantie
de convertibilité&nbsp;» de la monnaie en usage dans 14 pays, plus de 3000
milliards de francs CFA de la zone d’émission de la BCEAO étaient déposés
auprès du Trésor français fin 2011, soit près de deux fois la richesse créée au
Togo en 2010, plus de quatre fois l’ensemble des salaires et traitements versés
par l’Etat ivoirien en 2011&nbsp;! Pour la zone d’émission de la BCEAC, les
réserves logées au «Compte d’opérations» du Trésor public de l’ancienne
puissance coloniale excédaient les 6&nbsp;100 milliards de francs CFA, ce qui équivaut
globalement à dix fois les salaires versés par la fonction publique camerounaise!



&nbsp;



Les deux zones d’émission de la BCEAO et
de la BCEAC totalisaient en 2011 près de 14000 milliards de francs CFA de
réserves de change indisponibles pour les besoins des économies africaines. Ces
détentions oisives représentent pour la BCEAO un taux de couverture de
l’émission monétaire de 109 % contre 20% requis et 98,7% pour la BEAC. Notons
que ces sommes surpassent ce qui est officiellement désigné par le vocable «aide
publique au développement» de la France aux grands récipiendaires africains que
sont la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Sénégal, le Congo, le Mali et le Burkina
Faso réunis&nbsp;! De quoi alimenter bien des questions…



&nbsp;



Pour apprécier le coût exorbitant des
contraintes liées au franc CFA et illustrer cette destruction massive de
richesses en termes de financement des infrastructures, - une urgence quasi
absolue- il faut garder à l’esprit par exemple les 40 milliards de coûts
estimés du projet routier de désenclavement du Sahel, les 300 milliards de
francs CFA indispensables à l’assainissement urbain de la ville de Cotonou
menacée par les eaux ou les près de 50 milliards nécessaires à la construction
du pont devant relier Kinshasa à Brazzaville.



&nbsp;



La confiscation des réserves africaines
arrachées au financement du développement et des activités locales confine donc
à une forme de crime économique. Comme pour en témoigner, le président
français, Monsieur François Hollande en visite à Dakar le 12 octobre 2012,
n’affirmait-il pas&nbsp;:&nbsp;« […] je suis convaincu que les pays de la
zone franc doivent pouvoir assurer de manière active la gestion de leurs
monnaies et mobiliser davantage leurs réserves pour la croissance et l'emploi»&nbsp;? C’est l’occasion de relever
que peu de responsables politiques africains de premier plan, dirigeants ou
opposants, ont posé directement la question des réserves de change et plus
généralement celle de la gestion monétaire scandaleuse de la Zone franc. Ce qui dénote le peu de souci que les dirigeants
et élites se font au sujet du bien-être des peuples africains. Si les
mécanismes de la Zone franc ont un évident tropisme néocolonial les excédents
de réserves par rapport aux ratios exigés sont largement imputables aux
décisions africaines incompréhensibles à l’aune des enjeux de développement
économique et social.



&nbsp;



Le bon sens et l’intérêt bien compris
des Africains commandent donc, sans délai, de libérer les réserves de change bloquées
à Paris, fruit du travail et des sueurs des Africains, aux fins d’investissements
à long terme en vue de promouvoir le développement économique et social des
pays africains afin d’améliorer les conditions de vie de leurs peuples.



&nbsp;



La Zone franc et ses banques centrales,
aujourd’hui cinquantenaires, incarnent un véritable anachronisme historique et
économique. Voilà une zone monétaire née comme une variante coloniale du Franc
français, qui survit à ce dernier désormais fondu dans l’euro. Voilà une
monnaie qui, après avoir servi les desseins d’un empire colonial, prétend
servir les destinées d’Etats indépendants. Voilà une monnaie utilisée par des
pays économiquement faibles, appelés «&nbsp;pays les moins avancés ou pays pauvres
très endettés&nbsp;», arrimée à l’une des monnaies les plus fortes du monde,
pénalisant ainsi leurs exportations et subventionnant leurs importations, ce
qui aboutit à creuser leur déficit commercial. Voilà une monnaie semi-coloniale
utilisée par des pays «&nbsp;indépendants&nbsp;», affirmant l’objectif d’être à
terme des «&nbsp;pays émergents&nbsp;» là où tous les pays dits émergents
disposent d’une souveraineté monétaire totale, la Chine avec le yuan, l’Afrique
du Sud avec le rand, le Brésil avec le real, la Corée du Sud avec le won et
l’Inde avec la roupie. Que d’incohérences et que de misères générées&nbsp;!



&nbsp;



Ajoutons à ces incohérences le
panurgisme ou l’extraversion intellectuelle, qui fait des politiques des
banques centrales de la zone franc des copies sans génie des orthodoxies
libérales, que même les maîtres à penser de Washington, Paris ou Bruxelles ont abandonnées
sur l’autel du pragmatisme et de l’impératif de relance économique. Malgré les
piètres résultats d’une croissance atone, à peine positive une fois pris en
compte l’accroissement démographique et l’inflation, rien ne parvient à changer
les orientations fondamentales de la politique monétaire, pas plus l’expansion de
la pauvreté que les écarts de développement explosifs avec d’autres parties du
monde. Cette dimension de dépendance intellectuelle et culturelle du CFA
rappelle l’enjeu de libération des modèles exogènes qui nourrit à juste titre
depuis les années 60 la longue fronde des patriotes et alternatifs africains.



&nbsp;



Enfin, la plupart des pays africains de
la zone franc se sont déclarés favorables à la création d’une monnaie commune
panafricaine dans le cadre de la construction de l’Etat fédéral africain. Il
est impensable qu’un tel horizon, depuis longtemps plébiscité par les peuples
africains à la suite de leurs leaders charismatiques et visionnaires, soit
dégagé par une monnaie d’origine coloniale. C’est bien d’un système monétaire
actif au service des économies locales et africaines, porté par des signes
monétaires en phase avec les attentes socio-culturelles des utilisateurs que
les économies africaines ont besoin. Un système monétaire adossé à une vision
et une perspective endogènes rompant avec les vieux schémas extravertis.



&nbsp;



Au vu de tout ce qui précède, les
signataires de cette pétition exigent&nbsp;:



&nbsp;



Le
déblocage immédiat des réserves africaines, leur rapatriement et leur mobilisation
dans le financement des économies africaines, dans un environnement transparent
et démocratique à clarifier,



&nbsp;



La
fin de l’arrimage fixe et exclusif des monnaies de la zone franc à l’euro et
l’instauration de contrôles sur la transférabilité des capitaux dans cette zone,



&nbsp;



L’adoption
d’une politique monétaire souveraine au service du développement économique et
social des pays africains,



&nbsp;



La
levée immédiate des obstacles politiques à la création de la monnaie unique
dans la CEDEAO, ou au sein d’autres dispositifs à envisager en Afrique
centrale, comme étape majeure vers la création d’une monnaie continentale,



&nbsp;



Le
soutien au projet de l’Union africaine de créer des institutions de gouvernance
économique et monétaire souveraines au service du continent.



&nbsp;
Dernière modification par Ogotemmeli le nov. 09, 12 4:12 am, modifié 1 fois.
La langue est la "boîte noire" d'une civilisation.
(Alain Anselin, Samba, éd. UNIRAG, 1992, p.11)
http://www.afrocentricite.com/


Avatar de l’utilisateur
Tipa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5408
Inscription : févr. 02, 06 2:55 pm

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Tipa » nov. 09, 12 4:33 am

Je viens de signer la pétition. Une remarque sur le titre du lien toutefois: je trouve paradoxal de vouloir s'affranchir d'une monnaie et donner pour lien&nbsp; http://www.zone-franc-libre.org/. Zone franc par définition ne peut aller de pair avec "libre".

Dernière modification par Tipa le nov. 09, 12 10:01 am, modifié 1 fois.
"Elles sont lourdes, lourdes les chaînes que le nègre met au cou du nègre pour complaire aux maîtres du jour." Bernard B. Dadié


Toklè
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2134
Inscription : janv. 06, 12 4:10 pm

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Toklè » nov. 09, 12 8:04 am

Signé! Mais je trouve le taux de participation tres tres faible pour un sujet aussi important; enfin je ne sais pas depuis quand c´est lancé. Je ne sais pas si l´auteur doit lancé la petition aussi en anglais? Cette histoire de cfa ne concerne pas que les francophones, c´est une insulte à l´intelligence africaine.


Charlie Bronx
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2129
Inscription : avr. 12, 10 10:18 am

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Charlie Bronx » nov. 09, 12 9:17 am

Tipa,

à la fin, tu es désespérant avec tes réflexionnettes.

En quoi zone franc et libre sont antinomiques ? Et puis, le concept qui est décrit est très clair : une monnaie commune désarrimée de l'euro.

On&nbsp; n'a pas besoin d'avoir fait MIT pour piger ça ! Quand même !


Avatar de l’utilisateur
Nomzamo
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 14088
Inscription : mars 19, 06 10:11 am
Localisation : Paris

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Nomzamo » nov. 09, 12 9:17 am

Signé. Tout comme vous, je trouve le titre de l'appel incongru. J'ai proposé "appel pour une monnaie africaine" après on verra quel nom lui donné.&nbsp;
La décolonisation mentale et la lutte contre le complexe d'infériorité sont un combat de longue haleine en ce 21ème siècle.


Avatar de l’utilisateur
Nomzamo
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 14088
Inscription : mars 19, 06 10:11 am
Localisation : Paris

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Nomzamo » nov. 09, 12 9:20 am

Reponse à Son Excellence Charlie Bronx:
&nbsp;
Non, frère, je partage les remarques des frères Tipa et Toklè. Les mots ont une charge symbolique. On doit mentalement commencer à faire disparaître les mots " zone franc" dans nos écrits.
Cette appellation est bien celle donnée par le colon. Qui dit franc dit france.
Dernière modification par Nomzamo le nov. 09, 12 9:23 am, modifié 2 fois.
La décolonisation mentale et la lutte contre le complexe d'infériorité sont un combat de longue haleine en ce 21ème siècle.


Avatar de l’utilisateur
Tipa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5408
Inscription : févr. 02, 06 2:55 pm

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Tipa » nov. 09, 12 9:56 am

Reponse à Son Excellence Charlie Bronx:
&nbsp;
Si tu ne tenais pas à faire de l'exaspération une position de principe et si tu ne tenais pas coûte que coûte à te payer Tipa, tu comprendrais qu'on ne logiquement aspirer à être libre et en même temps continuer à se définir en tant que zone franc. Nomzie a compris, sans doute parce qu'elle a fait MIT... elle.
Dernière modification par Tipa le nov. 09, 12 10:03 am, modifié 2 fois.
"Elles sont lourdes, lourdes les chaînes que le nègre met au cou du nègre pour complaire aux maîtres du jour." Bernard B. Dadié


Princesse
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2694
Inscription : janv. 08, 11 1:11 am

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Princesse » nov. 09, 12 3:24 pm

<font color=brown>Reponse à <b>Toklè</b>:</font>
 
<font color=brown>Reponse à <b>Toklè</b>:</font>
Signé! Mais je trouve le taux de participation tres tres faible pour un sujet aussi important;
Signe!
Tokle, peut etre ke le taux de participation est faible parce que les Africains n'y croient plus trop et qu'ils pensent que signer une petition ne changerait pas grand chose, surtout que ce n'est pas la 1er petition de ce genre ki circule. Les Africains sont avides de changement(enfin certains je devrais dire). Nos chef d'etats corrompus ne pensent k'a leur propres interets, accumulant des millions en suisse pendant ke le peuple creve. Notre sol est riche mais nous mourront de faim. Malheur au 1er chef d'etat ki osera s'opposer aux blancs, il sera livre par ses pairs comme un mechoui tout fait, les moins chanceux comme N'Kruman etants morts et enterres. Les Africains sont blases et je les comprends. Mais attention, Il y'a un vent de liberte ki souffle parmi la jeunesse Africaine, et ce vent risk d'emporter sur son passage tous nos chefs d'etat corrompus mais cette jeunesse observe attentivement l'affaire "Gbagbo", elle observe l'issue de la "crise ivoirienne" comment Gbagbo celui ki a ose defier le blanc va t'il finir? mort comme certains avant lui ki ont ose ou exile kke part? justice sera t'elle faite? le continent Africain joue son va tout avec la crise ivoirienne. Si Gbagbo est libere, si ouattara paye pour ses crimes alors l'espoir renaitra/ sera permis, d'autres jeunes en Afrik encourages s'inspireront de la CI pour changer les choses chez eux, l'afrik bougera comme jamais...pour le moment la jeunesse Africaine observe et pendant kel observe signer une kelconk petition qui finira je ne sais ou ne l' interesse pas vraiment. Comme dirait le slogan, we want "change we can believe in" et ce changement est en train d'etre fait. Notre liberte ne s'acquiera pas en signant des petitions ca c'est sure!

Zone-franc libre reflete l'esprit de la chose...nous voulons etre libre de la zone-franc donc ke le website soit "zone-franc libre" est logik en ce ki me concerne. l'idee derriere "zone-franc libre" est "libere de la zone franc"...fo bien kon mentionne zone franc si on veut debattre du sujet non? ou bien! c'est come dire "un esclave libere"..rien k'a voir le website sans meme le visiter je savais de koi il s'agissait et je parie ke c'etait le but viser par les initiateurs de la chose. On veut passer d'un etat "zone franc" a un autre etat "libre, libere de la chose", fo bien kon trouve kke chose ki fasse allusion a ces 2 notions, kke chose ki relie ses 2 notions.
Dernière modification par Princesse le nov. 09, 12 5:04 pm, modifié 3 fois.
True Love is one of the rarest things to come by; once you do end up finding it treat is as if it was a treasure; because it is one of the most precious things to ever share with someone.


Charlie Bronx
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2129
Inscription : avr. 12, 10 10:18 am

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Charlie Bronx » nov. 09, 12 4:07 pm

Mais Tipa ! C'est grave. Tu es donc dans ton sérieux alors ?

Mais "zone franc", c'est tout simplement un nom. La dépendance, ou défaut de liberté, n'est liée qu'à la parité fixe, ou arrimage à uen autre monnaie.

Sinon, tu peux même appeler ton union monétaire "zone dollar US", mais si dans les faits, ta monnaie fluctue librement, tu es LIBRE sur le plan monétaire.

On n'a pas besoin d'avoir fait MIT pour comprendre ça. Par contre, si tu n'as fait que EPP Poulet Perdu d'Abobo derrière rails...


Avatar de l’utilisateur
Akeulette
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 12362
Inscription : déc. 26, 10 5:05 pm
Contact :

Message par Akeulette » nov. 09, 12 4:25 pm

On n'a pas besoin d'avoir fait MIT pour comprendre ça. Par contre, si tu n'as fait que EPP Poulet Perdu d'Abobo derrière rails...



THAT IS BEAUTIFULLY SAID CHARLES! BRAVO!
<<Être honnête ne vous apportera peut-être pas beaucoup d'amis, mais cela vous apportera toujours LES BONS!>> John Lennon


Ogotemmeli
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1046
Inscription : févr. 11, 05 8:01 am

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Ogotemmeli » nov. 10, 12 4:30 pm

LagohAyou a écrit :ses gens n'ont rien à foutre que nous signions une énième pétition.

Certes, mais ce n'est pas pour eux qu'il faudrait la signer : c'est pour nous-même ; une autre occasion de nous compter pour savoir combien nous sommes réellement à partager cette position qui te paraît si évidente, mais qui demeure si ultra-minoritaire au sein de ce qui nous sert d'élite intellectuelle, politique, économique...
Seul un très fort courant d'opinion africaine favorable à la libération monétaire de l'Afrique pourra soutenir toute initiative, a fortiori de la nature de celle que tu vises...
Personne n'est prêt à mourir gbanzan pour des idées dont il ignore tout !

Depuis des lustres ils nous tiennent par la force brute...

Certes. Mais, ils nous tiennent aussi par une subtile aliénation intellectuelle (spirituelle, pédagogique, etc.) : si nous ignorons tout des mécanismes économiques de notre asservissement ; même après avoir pris les armes et chassé le colon, nous ne saurions toujours pas quoi faire d'une hypothétique victoire.
Ex : En 1789, les Français ont fait une révolution populaire qui a abouti à décapiter leur roi. Mais, la configuration monarchique de la France est globalement demeurée indemne. En sorte qu'aujourd'hui le "Président de la République" possède plus de pouvoir réel que le "Roi Soleil" : il nomme à discrétion jusqu'à 6000 (?) postes de haute responsabilité ; il peut faire bombarder un pays qui n'a pas déclaré la guerre à la France, sans prendre l'avis d'aucun organe représentatif du peuple dont il prétend pourtant tenir son mandat...

Et nous espérons défaire cette emprise impérialiste par je ne sais quel angélisme.

Ce n'est pas de l'angélisme : informer les gens sur les véritables outils de notre asservissement leur permettra de comprendre ce qu'il convint de faire pour nous en défaire. Encore une fois, trop peu d'Africains connaissent les vraies raisons de notre maladie civilisationnelle (d'aucuns parlent même de "malédiction" !!!) ; l'école françafricaine ayant travaillé pendant des décennies à nous détourner de ces "vraies raisons", dont la "répression monétaire" dénoncée il y a 30 ans par Joseph Tchoundjang Pouemi et qui y aurait laissé la vie dans l'indifférence générale...
Signer cette pétition, c'est aussi rendre un tout petit hommage à ce brillant économiste africain mort sur le champ de bataille de la lutte pour la souveraineté monétaire du "Pré Carré"...
Non le paradigme africain du type prôner sa "tigritude" est révolu.

Il ne s'agit pas de prôner sa tigritude : on dit ouvertement (par centaines, par milliers ?) qu'on ne veut plus de la monnaie de singe que les blancs nous inflige pour voler nos ressources naturelles. Il importe vivement de dénoncer le Franc des Colonies d'Afrique au moment où les sous-fifres bamboula accourent&nbsp; à Paris embrasser leurs chaînes dorées d'esclaves des intérêts de Bwana en Afrique...
Il faut se résoudre à aller chercher sa liberté au prix du seule langage qu'ils comprennent c'est à dire "la charge féroce du tigre".

Personne n'ira se faire tuer gbanzan s'il ne sait même pas exactement pourquoi. Et de toute façon, notre impuissance militaire actuelle ne peut pas être comblée par de simples haussements de menton, en claquant les doigts : ce serait abandonner un certain angélisme désuet que tu dénonces pour un autre tout aussi vain (quoiqu'avec panache...)...
On ne peut attendre indéfiniment d'acquérir les moyens militaires idoines pour porter "la charge féroce" : il faut aussi préparer l'opinion panafricaine à la nécessité absolue d'une telle "charge", notamment grâce à des actions de propagande ou contre-propagande...
Bref, le front militaire n'est évidemment pas le seul : si tu connais une force militaire panafricaniste capable de finir avec le Palais de l'Elysée (en riposte aux bombardements de mars/avril 2011), pardon il faut lui communiquer l'adresse de cet édifice (avec la bénédiction des pieux patriotes chrétiens)...

Chacun fait ce qu'il peut ; pourvu que plus personne ne reste jamais sans rien faire. A condition que tout le monde sache vraiment de quoi il retourne...
La langue est la "boîte noire" d'une civilisation.
(Alain Anselin, Samba, éd. UNIRAG, 1992, p.11)
http://www.afrocentricite.com/


Yanick Toutain
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1090
Inscription : févr. 22, 08 3:24 am

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Yanick Toutain » nov. 10, 12 7:22 pm

Reponse à Son Excellence Tipa:
qui a écrit
Je viens de signer la pétition. Une remarque sur le titre du lien toutefois: je trouve paradoxal de vouloir s'affranchir d'une monnaie et donner pour lien http://www.zone-franc-libre.org/. Zone franc par définition ne peut aller de pair avec "libre".

PRIMO signer une pétition ?
ABSURDE !!!
DEUXIO Vous l'avez fait en VOYANT cette STUPIDE ADRESSE !!!
Si encore l'adresse était
/&nbsp;TERTIO">www.zone-AFRO-libre.org/, je renvois les lecteurs sur les débats de janvier-avril 2011 avec des GENS SERIEUX qui envisageaient la SORTIE de la CÔTE d'IVoire hors du franc CFA !!!


Yanick Toutain
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1090
Inscription : févr. 22, 08 3:24 am

Re: Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par Yanick Toutain » nov. 10, 12 7:36 pm

Reponse à LagohAyou:
avait écrit
Reponse à Son Excellence Ogotemmeli:

ses gens n'ont rien à foutre que nous signions une énième pétition.
Depuis des lustres ils nous tiennent par la force brute...Et nous espérons défaire cette emprise impérialiste par je ne sais quel angélisme.
Non le paradigme africain du type prôner sa "tigritude" est révolu.
Il faut se résoudre à aller chercher sa liberté au prix du seule langage qu'ils comprennent c'est à dire "la charge féroce du tigre".

Vous avez raison sur le fond...
Mais les Oncle Tom vont vous attaquer sur "la charge"....
Il suffisait de PRECISER que ce qui était le PREALABLE nécessaire étaient des GOUVERNEMENTS REVOCABLES DU PEUPLE !
Des gouvernements NON CORRUPTIBLES !!!
Ce sont CES gouvernements inspirés par Patrice Lumumba, par Amilcar Cabral, par Thomas Sankara qui procèderont à l'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE, à l'ABOLITION DU CAPITALISME mais aussi à l'ABOLITION DES DIPLÔMES et au partage du savoir, à l'ABOLITION DES DROITS d'AUTEUR et au partage gratuit de l'immatériel....
Ce sont CES gouvernements PANAFRICANISTES EGALITARISTES qui trouveront la FORCE et le SOUTIEN nécessaire à la FIN du FRANC COLONIAL !!!
Je vous renvoie sur mon article
jeudi 15 septembre 2011







La">http://revolisationactu.blogspot.fr/201 ... "
révolution anti-esclavoisiste se prépare aussi par le débat économique.
A BAS LE FRANC CFA colonial ! Préparons un afro inconvertible et
l'investissement démocratique !



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... map_fr.png" style="clear: left; float: left; margin-bottom: 1em; margin-right: 1em;">http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... map_fr.png" border="0" height="142" width="200">



Par Yanick Toutain

15/09/2011

Le franc CFA est un objet de scandale régulier dans nos débats sur les murs Facebook.

Wikip%C3%A9dia">http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_CFA">Wikipédia : La http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_franc" title="Zone franc">zone franc rassemble quinze états africains et des territoires du Pacifique répartis en quatre groupes&nbsp;:

Huit États d’Afrique de l’Ouest&nbsp;: le http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9nin" title="Bénin">Bénin, le http://fr.wikipedia.org/wiki/Burkina_Faso" title="Burkina Faso">Burkina Faso, la http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4te_d%27Ivoire" title="Côte d'Ivoire">Côte d'Ivoire, la http://fr.wikipedia.org/wiki/Guin%C3%A9e-Bissau" title="Guinée-Bissau">Guinée-Bissau, le http://fr.wikipedia.org/wiki/Mali" title="Mali">Mali, le http://fr.wikipedia.org/wiki/Niger" title="Niger">Niger, le http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9n%C3%A9gal" title="Sénégal">Sénégal et le http://fr.wikipedia.org/wiki/Togo" title="Togo">Togo formant l'http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_%C3% ... -africaine" title="Union économique et monétaire ouest-africaine">Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), dont l'institut d'émission est la http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_cen ... _l%27Ouest" title="Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest">Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO)&nbsp;; pour ce groupe, franc CFA est désormais désigné par franc de la communauté financière d’Afrique&nbsp;; son code http://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_4217" title="ISO 4217">ISO 4217 est http://fr.wikipedia.org/wiki/XOF" title="XOF">XOF.Six États d’Afrique centrale&nbsp;: le http://fr.wikipedia.org/wiki/Cameroun" title="Cameroun">Cameroun, la http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9pub ... rafricaine" title="République centrafricaine">République centrafricaine, la http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_du_Congo" title="République du Congo">République du Congo, le http://fr.wikipedia.org/wiki/Gabon" title="Gabon">Gabon, la http://fr.wikipedia.org/wiki/Guin%C3%A9 ... quatoriale" title="Guinée équatoriale">Guinée équatoriale et le http://fr.wikipedia.org/wiki/Tchad" title="Tchad">Tchad, formant la http://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut% ... e_centrale" title="Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale">Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), dont l'institut d'émission est la http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_des ... e_centrale" title="Banque des États de l'Afrique centrale">Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC)&nbsp;; pour ce groupe, franc CFA est désigné par franc de la coopération financière d'Afrique centrale&nbsp;; son code http://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_4217" title="ISO 4217">ISO 4217 est http://fr.wikipedia.org/wiki/XAF" title="XAF">XAF.L'http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_des_Comores" title="Union des Comores">Union des Comores, utilisant le http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_comorien" title="Franc comorien">franc comorien&nbsp;; son code http://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_4217" title="ISO 4217">ISO 4217 est http://fr.wikipedia.org/wiki/KMF" title="KMF">KMF.La http://fr.wikipedia.org/wiki/Guin%C3%A9e" title="Guinée">Guinée, utilisant le http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_guin%C3%A9en" title="Franc guinéen">franc guinéen&nbsp;; son code http://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_4217" title="ISO 4217">ISO 4217 est http://fr.wikipedia.org/wiki/GNF" title="GNF">GNF.Le http://fr.wikipedia.org/wiki/Rwanda" title="Rwanda">Rwanda, utilisant le http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_rwandais" title="Franc rwandais">Franc rwandaisL'île de La Réunion a utilisé le franc CFA de 1945 à 1975, avant d'adopter le franc français.Les trois collectivités françaises du Pacifique&nbsp;: la http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyn%C3%A ... %C3%A7aise" title="Polynésie française">Polynésie française, http://fr.wikipedia.org/wiki/Wallis-et-Futuna" title="Wallis-et-Futuna">Wallis-et-Futuna et la http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Cal%C3%A9donie" title="Nouvelle-Calédonie">Nouvelle-Calédonie, dont l'institut d'émission est l’http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_d ... 7outre-mer" title="Institut d'émission d'outre-mer">Institut d'émission d'outre-mer (IEOM) utilisant le http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_pacifique" title="Franc pacifique">franc pacifique (ou franc CFP)&nbsp;; son code http://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_4217" title="ISO 4217">ISO 4217 est http://fr.wikipedia.org/wiki/XPF" title="XPF">XPF.http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... -UEMOA.png" style="clear: right; float: right; margin-bottom: 1em; margin-left: 1em;">http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... -UEMOA.png" border="0" height="200" width="183">Dans
la période décembre-avril, quand les fascistes préparaient leur coup
d’État contre la Côte d'Ivoire, des débats eurent lieu sur la
préparation d'une sortie de la Côte d'Ivoire du système monétaire
colonial.

Mais il en fut de ces débats sur la Côte d'Ivoire comme des débats sur
la résistance antifasciste à Abidjan&nbsp;: les atermoiements du
france-à-fricain mou qu'est Laurent Gbagbo et de la proto-formoisie
compradore ivoirienne eurent – dans ce domaine aussi – un rôle délétère.

Comment préparer une monnaie anticolonialiste sans préparer l'éjection totale des agents coloniaux&nbsp;?

La formoisie du FPI sabotait dans l'ombre&nbsp;!

Censure sur le site Abidjantalk, - le webmaster assis aux USA pour le
compte du FPI effaçait régulièrement tout ce qui critiquait son parti -,
censure sur le mur de Toussaint Alain&nbsp;!

Comment préparer l'avenir sans un débat réel&nbsp;?

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... -CEMAC.png" style="clear: left; float: left; margin-bottom: 1em; margin-right: 1em;">http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... -CEMAC.png" border="0" height="200" width="183">Que
les choses soient claires&nbsp;: toutes les classes spoliatrices compradores
– même dans leur version locale saboteront toujours toutes les
tentatives d'éjecter définitivement le monstre tutélaire qu'est la
bourgeoisie esclavagiste mondiale&nbsp;: face au paysan spoliaté la classe
des diplômés (la formoisie) sera toujours tentée – si nous ne l'écrasons
pas idéologiquement – de prendre le parti du pays qui enverra ses
troupes soutenir le gouvernement fantoche.

Les textes qui suivent ont été déposé entre le 14 et le 15 septembre 2011 sur un mur de débat Facebook.

Ils ont suscité un début de débat avec Manimben YTombi . Ses questions
pertinentes ont fait rebondir le débat et m'ont amené à préciser
davantage quels étaient nos axes programmatiques.
EXTRAIT
http://www.facebook.com/profile.php?id= ... ed_op#span style="color: navy;">http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak ... 8287_q.jpg" align="BOTTOM" border="1" height="38" width="75">Yanick">http://www.facebook.com/profile.php?id= ... _cl#Yanick Toutain http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... uselang=fr" style="clear: right; float: right; margin-bottom: 1em; margin-left: 1em;">http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... uselang=fr" border="0" height="103" width="200">Mht
Hassan Seiro a écrit&nbsp;:&nbsp; «&nbsp;ce qui est sûr, un jour on va laisser
tomber la monnaie de la France appelé FCFA en créant nos propres
monnaies.&nbsp;»

Vous avez tout à fait raison, mais il faudra créer une MONNAIE INTERNE inconvertible par les commerçants !
SINON LES VAUTOURS DE LA FINANCE VIENDRONT SPÉCULER !

C'est pourquoi, la création d'un AFRO en tant que monnaie devra être SIMULTANÉE à la mise en œuvre de l'INVESTISSEMENT DÉMOCRATIQUE et la FIN DEFINITIVE DU CREDIT !

EXTRAIT
Yanick">http://www.facebook.com/profile.php?id= ... _cl#Yanick Toutain Pour être plus précis encore : dans le Cameroun révolutionnaire, toute entreprise devra REVERSER LA TOTALITÉ
de son CHIFFRE d'AFFAIRE à l'ordinateur central.
Ensuite les salaires (50 000 F cfa pour tous) seront versés.
Plus les salaires des adolescents (à partir de 14 ans 50 000 F cfa
et pour les enfants 25 000 F cfa)
Chacun aura le devoir de SE RENDRE UTILE.
L'informatisation rapide de TOUT LE TERRITOIRE devra permettre à
chacun d'AVOIR SON PROPRE BLOG où il RENDRA compte à la société de
son activité personnelle.
Pour l'investissement, une somme (par exemple de 12 000 F cfa) sera
disponible pour chaque citoyen.
Les enfants commenceront avec 100 f cfa par jour par exemple.
Le concepteur d'un projet le présente et demande un financement.
Chaque citoyen versera ( sur son INVESTISSEMENT DEMOCRATIQUE) la
somme de son choix.
Dans la limite de ses 12 000 F cfa mensuels.
La sanction d'une mauvaise gestion n'est pas la faillite (TOUT LE CA
est reversé chaque mois) .... mais une détérioration de la
REPUTATION du mauvais gestionnaire.
Je précise que le CAPITAL CIRCULANT est aussi concerné par la méthode
: le courant électrique, la facture d'eau etc .... font aussi
partie de ce que le CITOYEN INVESTISSEUR doit cotiser.

Dans un tel système, la MONNAIE est UNIQUEMENT INTERNE AU SYSTEME !aime · 1">http://www.facebook.com/browse/likes/?i ... 7" personnehttp://www.facebook.com/begues"> style="color: navy;">http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak ... 1997_q.jpg" align="BOTTOM" border="1" height="38" width="75">Manimben">http://www.facebook.com/begues">Manimben YTombi
&#8206;@ Yanick Toutain, J'ai pris plaisir à lire tes posts. en particulier
le dernier en date. ton approche empirique du mode de gouvernance
d'un "Cameroun révolutionnaire" a le mérite d'ouvrir une voie de
débat constructif au processus de redressement de notre pays en
apportant notamment des propositions concrètes et originales visant à
cet idéal.Aime&nbsp;:· 1">http://www.facebook.com/browse/likes/?i ... 1" personnehttp://www.facebook.com/begues"> style="color: navy;">http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak ... 1997_q.jpg" align="BOTTOM" border="1" height="38" width="75">Manimben">http://www.facebook.com/begues">Manimben YTombi a écrit [en posant deux questions dont je donne le texte infra avec mes deux réponses] cependant, j'ai quelques questions regardant certains points listes dans ton schéma.

(...)http://www.facebook.com/begues"> style="color: navy;">http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak ... 1997_q.jpg" align="BOTTOM" border="1" height="38" width="75">Manimben">http://www.facebook.com/begues">Manimben YTombi ceci
dit, 12000 FCFA/mois octroyés à chaque camerounais (environ 19
millions selon les dernières sources Wikipedia) parait une somme en
accord avec les 3.900 millions de dollars (budget 2009, même source)http://www.facebook.com/profile.php?id= ... ed_op#span style="color: navy;">http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak ... 8287_q.jpg" align="BOTTOM" border="1" height="38" width="75">Yanick">http://www.facebook.com/profile.php?id= ... _cl#Yanick Toutain &#8206;@Manimben
YTombi
Tout d'abord, merci cher cousin de cette participation constructive à
ce débat programmatique.
En préambule, je tiens à préciser que la totalité de mes
propositions sont faites dans le cadre d'une stratégie
internationale.
De la même façon qu'il aurait été illusoire pour les Vietnamiens des
années 60 de résister à l'agression US sans avoir une ACTION
MILITANTE à l'intérieur même des frontières des USA, de la même façon
que l'action des hippies, des beatniks et des révolutionnaires
trotskystes a été un des AXE MAJEUR de la défaite US, de la même
façon notre combat est à la fois un combat pour
CHASSER BIYA ET SARKOZY
et donc aussi un combat pour chasser
FRU NDI et STRAUSS-KAHN, ROYAL, AUBRY, MELENCHON, LE PCF du pouvoir
politique.
L'avenir du Cameroun et de toute l'Afrique passe par le PAIEMENT PAR
LE NORD de ce que nous appelons "LES DROITS D'AUTEUR ANCESTRAUX".
Seule une révolution du peuple français pourra RENDRE CE PROCESSUS
VOLONTAIRE.
Notre but est de CONVAINCRE une majorité de Français de LIMITER LA
CONSOMMATION à 1000 euros par mois et de mettre en place à UN
GOUVERNEMENT DE DELEGUES NATIONAUX REVOCABLES.
Nous ne faisons aucune DISTINCTION entre la LIBERATION du Cameroun du
pouvoir du pantin Biya et la LIBERATION de la France du pouvoir des
marionnettistes de la bourgeoisie esclavagiste.
Le FINANCEMENT proviendra donc de l'ACTION POSITIVE D'UN GOUVERNEMENT
REVOLUTIONNAIRE en France.
Dans le cas où un RETARD serait PRIS quant au RENVERSEMENT de la
bourgeoisie en France, les pays VICTIMES DE LA SPOLIATION auront une
STRATEGIE DE RECHANGE : celle que je mentionnais, la construction d'
OPEP de façon à CONTRÔLER LES COURS.
Dans ce cas, il est nécessaire que la REVOLUTION anti-ESCLAVAGISTE
touche la totalité des PAYS PRODUCTEURS.
Pour l'huile de palme (par exemple) à quoi bon renverser Biya si les
PRODUCTEURS des pays d'Asie n'ont pas RENVERSE leurs propres
gouvernements ?
Il ne faut pas qu'un pays vienne CONCURRENCER les autres.
Mais le plus avantageux est donc clairement une STRATEGIE associant
le RENVERSEMENT au Nord au RENVERSEMENT au Sud.
D'où l'importance, pour les combattants d'Afrique de GAGNER LA
TOTALITE DE LA JEUNESSE des pays SPOLIATEURS.
Je signale, au passage, un mode de financement complémentaire, le
paiement d'une VERITABLE TAXE CARBONE basée sur le droit humaniste à
stocker 1,8 kilos de carbone par jour.

Ceci posé quant aux grandes lignes de l'origine du financement, je
vais pouvoir répondre à vos questions.

EXTRAIT portant sur des données réelles concernant le Cameroun
EN COMPLEMENT, et après consultation de
sources économiques et démographiques récentes, voici –
approximativement – quel sera le coût des mesures au Cameroun







Consommation&nbsp;mensuelle :

15 ans et plus&nbsp;: 50 000 F cfa pour 11,86 millions de personnes&nbsp;: 593 milliards

- de 15 ans&nbsp;: 25 000 F cfa pour 8,24 millions de jeunes&nbsp;: 206 milliards

Coût mensuel total pour la consommation : 800 milliards de francs CFA

Investissement

12 000 F cfa pour 11,86 millions de personnes&nbsp;: 140 milliards

100 f cfa par jour (en moyenne) pour 8,24 millions de jeunes&nbsp;: 24,7 milliards



Coût mensuel total pour l'investissement 167 milliards.



On a donc un total de 967 milliards de F cfa.

Or, le PIB mensuel est d'environ 911 milliards de F cfa.

Il faudra donc simplement une croissance de 6 % pour réaliser ce plan.



Nota Bene&nbsp;: Rappelons que la totalité de la consommation est transformée
en Chiffres d'Affaires pour les entreprises et que celles-ci reversent
la TOTALITE de leur CA à l'ordinateur central.

Rappelons aussi que le capital circulant fait aussi partie des 167 milliards mensuels de l'investissement démocratique.

Rappelons enfin que le chiffre d'affaire dont le montant est centralisé
chaque mois contient l'amortissement des capitaux investis.

Il y aura donc création monétaire chaque mois.

Une somme dont le montant sera approximativement le montant non amorti des nouveaux investissements.

Mais la somme de 967 milliards de francs restera – à démographie constante – égale.

Ce n'est que l'intégration dans le marché mondial égalitariste (et donc
le paiement des droits d'auteurs ancestraux et des taxes carbone et
uranium) qui permettra de gonfler le volume de ces salaires.

En effet, ce n'est que la partie positive de la balance commerciale avec
les autres pays ex-spoliateurs ou encore sous la domination
esclavagiste qui pourra être distribuée sous forme de salaires (égaux
pour tous) en croissance.

Mais le plafond de 1000 euros par mois restera fixe. En effet, il est
hors de question de relancer la vieille course aux augmentations de
salaire. Une fois ce plafond atteint, la croissance du pouvoir d'achat
ne se produira que par la baisse des prix des biens de consommation.


&nbsp;


I Love Jesus
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 3525
Inscription : févr. 10, 05 12:24 pm

Re:Pétition pour une monnaie africaine libérée du franc CFA

Message par I Love Jesus » nov. 11, 12 8:48 pm

C'est le lieu de rendre hommage ici au Président Laurent Gbagbo, au Ministre Justin Koné Katinan en particulier et au gouvernement Aké N'Gbo en général, qui ont résisté vaillamment et remporté la bataille monétaire et financière à eux imposée par l'impérialisme !

Une remarque de taille : nombreuses parmi ces illustres personnalités qui seraient cataloguées "colonisés spirituels" du fait de leur foi, selon les thèses d'individus qui, en définitive, se révèlent être de vulgaires extrémistes religieux...
Dernière modification par I Love Jesus le oct. 11, 14 10:30 pm, modifié 1 fois.


Répondre