1-- Soro évite Abidjan et file vers Accra, un millier de policiers/gendarmes déployés à son domicile |2-- Nathalie Yamb:« Nous vous offrons, pour le remplacer, les momies que vous maintenez au pouvoir en Afrique. Vous pourrez toujours les exposer dans vos musées » |
Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
La CPI voulait ramener Gbagbo…    by sam kehi,le… 15 Jan 2020, 13:44
Wattao decede'    by webmaster 13 Jan 2020, 3:15
2 mois de loyer et 2 mois de …    by webmaster 10 Jan 2020, 18:18
Affi a rencontre' Gbagbo a' B…    by sam kehi,le… 6 Jan 2020, 21:02
Le « brave » Soro Kigbafori s…    by Yafohi 6 Jan 2020, 15:14
Le Financial Times: Macron et…    by Dko 3 Jan 2020, 21:38
Le PIB et le prix du litre d'…    by webmaster 2 Jan 2020, 18:17
L'heure H est arrivée    by Armel 2 Jan 2020, 13:09
Soro c'est un message codé...…    by Armel 2 Jan 2020, 13:09
Éléonore demande pardon à la …    by webmaster 29 Dec 2019, 1:38
Franceàfric Macron joue les d…    by EburDeDieu 28 Dec 2019, 23:23
Le CFA, une arme nucleaire mo…    by EburDeDieu 28 Dec 2019, 22:41
... autres recents topics


Un excédent de 80 milliards de FCFA réalisé

Business, finances, investissement... Parlons Economie.
Avatar de l’utilisateur
Nabehi
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2469
Inscription : sept. 19, 07 3:50 pm
Localisation : Gagnoa sur mer
Contact :

Un excédent de 80 milliards de FCFA réalisé

Message par Nabehi » févr. 21, 08 8:11 am

Le ministre Charles Diby Koffi, de l'Economie et des Finances était face à la presse hier, à son cabinet.
Il s'agissait, de faire le bilan de l'exercice budgétaire 2007 et le point de la situation économique à fin décembre 2007. L'argentier ivoirien a indiqué que l'année 2007 s'est achevée dans un contexte économique marqué par une bonne tenue des principaux indicateurs économiques. " Le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) a-t-il indiqué, est ressorti positif à 1,5% comme annoncé initialement. Pendant que l'inflation a été contenue à 1,9%, en dépit de la hausse des prix de certains produits de grandes consommations. Sans oublier les efforts d'optimisation du potentiel fiscal et de la dépense qui ont permis de faire face aux principaux engagements de l'Etat." En dépit des difficultés de trésorerie, a ajouté le ministre Diby, les paiements ont été effectués au titre des arriérés vis- à -vis de la Banque mondiale et de la Banque africaine de Développement (BAD) ". S'agissant de la Banque mondiale, l'Etat ivoirien lui a payé au 15 février 2008, la somme de 82,7 milliards de FCFA sur un total de 112,8 milliards de FCFA, correspondant à la moitié des arriérés vis -à vis de cette Institution. Il reste donc à apurer 29,2 milliards de FCFA. S'agissant, de la Banque africaine de Développement (BAD), ces arriérés de dettes qui se chiffrent à 26,6 milliards de FCFA, commenceront bientôt à être épongées. " Concernant la situation des finances publiques, à fin décembre 2007, le ministre Diby, a indiqué que l'exécution du budget 2007, hors pensions de retraites, hors intérêts de la dette s'établit à 1792 milliards de FCFA en recettes et 1637, 3 milliards de FCFA en dépenses. Le solde primaire de base constitue l'un des indicateurs clés d'évaluations du programme en cours de discussion avec le Fonds monétaire international (FMI). L'objectif fixé au gouvernement est un solde primaire de base d'au moins 0,8% du PIB. Ce qui donne un excédent de 80 milliards de FCFA". Parlant de l'apurement des arriérés
intérieurs, les efforts d'apurement aux fournisseurs (PME) a permis de passer de 209 milliards de FCFA en 2006 pour tomber à 150 milliards de FCFA à fin 2007. A l'enseignement privé sur une dette de 32 milliards de FCFA, ce sont plus 27 milliards de FCFA que l'Etat a payé aux fondateurs. Il reste donc à payer 5 milliards de FCFA. Pour un pays en crise, ces efforts sont à saluer. Le ministre Diby qui est le Directeur général du Trésor public en titre, fait la révélation suivante : "En ma qualité de ministre plein, je suis allé remettre mes démissions du
poste de PCA d'Air Ivoire et de Directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP), au Président Gbagbo. S'il a accepté que je quitte la Présidence du Conseil d'Administration d'Air Ivoire, il m'a cependant demandé d'attendre pour le Trésor public où je ne retournerai plus. Après consultation, le Président Gbagbo en accord avec le Premier ministre, très bientôt, un nouveau Directeur général sera nommé. Et je sais qu'il y a de valeureux cadres dans cette régie financière pour me remplacer. "

Bamba Mafoumgbé
bamaf2000@ yahoo.fr in le temps du 21/02/2008
Il faut de tout pour faire un monde! ça c'est vrai, mais on se passerait volontier de certains!



Répondre