Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Le Ghana pense au transport p…    by sam kehi,le… 6 Jul 2020, 14:57
Le CFA, une arme nucleaire mo…    by webmaster 4 Jul 2020, 21:50
Afrique de L'Est: Bientot un …    by webmaster 4 Jul 2020, 16:17
YODE ET SIRO - PRESIDENT ON D…    by webmaster 4 Jul 2020, 16:10
Libye: que se passe t-il?    by webmaster 2 Jul 2020, 14:24
Une dame de Fer    by webmaster 30 Jun 2020, 15:42
African Trade Union: Grand de…    by webmaster 29 Jun 2020, 23:55
We have a problem with China.…    by webmaster 26 Jun 2020, 18:57
Gbagbo et Ble Goude Totalemen…    by sam kehi,le… 23 Jun 2020, 10:46
Hamed Bakayoko et les enquete…    by webmaster 22 Jun 2020, 21:30
Les anglophones sont plus ind…    by webmaster 22 Jun 2020, 4:26
Le chemin lumineux    by webmaster 20 Jun 2020, 23:46
... autres recents topics


Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle de

Quel livre lisez-vous? Quel film vous a dernierement epate? parlons-en.
Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2153
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 11, 13 7:30 am


Je n'ai pas encore vu le film (j'attend qu'il sorte en DVD), mais ce qui m'intrigue, c'est le fait qu'il soit dit qu'il fasse sortir du monde des salles de cinémas pour sa vive charge émotive, wtf ???

Perso je n'en crois pas un traite mot, voyons, ce n'est pas la première fois qu'un film sur l'esclavage sorte dans les cinémas (Madingo, Amistad, ect...) aucun de ces films qui dépeignaient toute l'horreur de ces temps et espaces concentrationnaires n'a eu pareil accueil, comme si les Occidentaux découvraient soudain, par ce film en... 2013, ce qu'était l'Esclavage, soyons un brin serieux !

Ce film a pignon sur rue parce qu'un des producteurs est Brad Pitt et qu'il est pleins d'acteurs ultra connus, à part ca, rien de nouveau. Et comme Django l'acteur principal qui est Noir est secouru par un Blanc, bref autant dire que tout est beau qui fini bien dans le meilleur des mondes...

Pour en revenir à Django,il n'a jamais eu pour objectif de griser les Nègres, comme l'a dit un talkeur plus haut, il faut bien revoir ce navet pour constater que Django n'existe que par la bonté d'âme de son "maître" (?) allemand (dont j'oublie le mon d'acteur ici), Django n'a la permission de tuer que par ce même maître allemand, et Django n'est pas un esprit indépendant, il est assujetti à son tueur à gages Allemand, qui a parlé de griser qui ?

La fin du film Django in the goddamn chains (et non Django unchained) est symptomatique du caractère sujétion du bouffon Django, ce n'est pas lui Django qui tue le vrai grand méchant, mais le blanc son maître Allemand, lui Django ne tue que les blancs sans envergure... L'aide que lui apporte l'Allemand à la recherche de sa dulcinée Frauline ne doit pas nous distraire du fil de sa comprehension profonde...

Ce film 12 Years a slave et Django unchained sont du même acabit en fin de compte, fussent-ils de différents genres, le Negro qui n'a son salut que par l'un des membres de la caste oppressive, une manière sourde de nous convaincre que nous n'avons jamais été capable de nous rendre libre par nos propres moyens.

Cette seule idée merite en effet qu'on sorte de la salle de projection, juste cette idée et non pas les horreurs que l'Esclavage a exposé, juste à écouter "Strange fruit" Nina Simone et on se convainc de ne pas remonter jusque là pour comprendre cette tragedie...

Dernière modification par Gnata le nov. 11, 13 7:32 am, modifié 1 fois.
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...



Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9850
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Message par Beauté Nubienne » nov. 11, 13 7:52 am

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>
 
Leur film bidon django rempli de violence et barbarie inutile là, franchement moi même j'ai cherché, traite européenne chrétienne, traite européenne translatlantique, Yovodah, traite arabo-islamique, traite arabo sahel-sahara dedans jusqu'ààààà je n'ai rien trouvé !

Tu as raison de dire que c'est un navet...

A propos, le maître allemand de Jamie Foxx s'appelle Christoph Waltz,
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !



Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
Messages : 4470
Inscription : nov. 24, 04 2:53 am

Message par webmaster » nov. 11, 13 4:41 pm

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>
 Pour moi, le film Django Unchained est une insulte aux Noirs. Je l'ai vu. Je l'ai deteste. Et plutard quand j'ai lu la reaction de Spike Lee, j'ai applaudit le frere.
Un negre qui aime Django unchained? Ca me surprend. C'est le "bon" film sur l'esclavage qu'un occidental aimerait voir 17 fois. Le maitre qui organise des batailles dans son salon ou des noirs muscles se battent au sol pour son plaisir.. un doit finir par tuer l'autre.... c'est comme ca la bataille doit prendre fin....dans le sang. un cadavre d'un gars pourtant bien portant il y a juste quelques minutes... A voir le maitre des lieux sourire aux levres, lui et ses invites, "utiliser" une horde de filles Noires... Comment un Noir peut-il aimer un film pareil? Et on se rejouit, pour se laver la conscience, parce qu'un autre Blanc finit par tuer l'esclavagiste quand la tentative de recuperer une de ces filles Noires echoue?
Regarder un grand acteur comme Samuel Jackson jouer le role d'Allassane Ouattara, un Noir au service du Blanc pour mater du Negre? Decevant. Jackson plusieurs fois s'est defendu dans les Media, disant qu'il est juste un acteur qui voulait retracer l'histoire d'un Noir. pouahhhh. Si son histoire est "bon", pourquoi est-il oblige de se defendre, ce monsieur Jackson?

Nous sommes vraiment nombreux et differents.

Comme Spike Lee, mon conseil:Ne pas depenser 5 francs sur ce film.
Perso je n'en crois pas un traite mot, voyons, ce n'est pas la première fois qu'un film sur l'esclavage sorte dans les cinémas (Madingo, Amistad, ect...) aucun de ces films qui dépeignaient toute l'horreur de ces temps et espaces concentrationnaires n'a eu pareil accueil, comme si les Occidentaux découvraient soudain, par ce film en... 2013, ce qu'était l'Esclavage, soyons un brin serieux !
Ca depend de la legerete avec laquelle ces scenes sont presentees. Ici, c'est comme si ces gars regrettaient de ne plus pouvoir vivre comme pendant ces temps de "joies"...
Dernière modification par webmaster le nov. 11, 13 9:23 pm, modifié 12 fois.
Vive la libre expression pour que vive la Democratie.



Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » nov. 11, 13 4:51 pm

<font color=brown>Reponse à <b>webmaster</b>:</font>
 
Mais toi Webby-la oooh, pour toi-la c'est comment??? Tu es arbitre waaa, tu es Zouair??? Aaaah, mais tu portes maillot d'arbitre pour venir jouer. Kan on te gborro, tu siffles sur l'homme. Ca Ze koi Za???
Dictatair-la!!!! Looolll!!! :D :D :D
Dernière modification par Akwaaaaaa le nov. 11, 13 4:53 pm, modifié 2 fois.
Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!



Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
Messages : 4470
Inscription : nov. 24, 04 2:53 am

Message par webmaster » nov. 11, 13 6:42 pm

Un arbitre qui ne joue pas la, il cherche prix Nobel de la CAF.
C'est recherche de prix qui a conduit notre hero a la Haye avec son histoire de faire amitie avec Communaute Internationale.
Mugabe est peinard chez lui. Il cherche pas prix Nobel. C'est arbitre-joueur tu vois comme ca.
Dernière modification par webmaster le nov. 11, 13 10:26 pm, modifié 4 fois.
Vive la libre expression pour que vive la Democratie.



Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2153
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 12, 13 7:18 am


Reponse à webmaster:
&nbsp;

Les libertés que Quentin tarantino s'est donné dans ce film m'ont dérangé,
et il semble que je ne sois pas seul, il paraît que le rôle de Django avait été prévu pour Will Smith qui l'a refusé parce qu'il ...ne tuait pas le méchant dedans , bref, ce film fût mauvais comme le sont la grande majorité des films Noirs dont la promotion est trop voyante, je parle de Color Purple, Precious, For colored Girls, Django, The Butler,&nbsp;les navets drolatiques&nbsp;de Tyler Perry ect...

"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...



Atipadipa
Senior
Senior
Messages : 433
Inscription : mars 19, 10 1:43 am

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Atipadipa » nov. 13, 13 1:50 am

Concernant Django unchained :
C'est vrai que le fait que l'esclavagiste soit éliminé par l'allemand est assez étrange...

Ceci étant c'est un trés bon film d'un point de vue cinématographique. Tarantino est bon dans son domaine, la comédie sanguine.

Ce qui est plus troublant dans le film c'est le rôle de Samuel L. Jackson, c'est lui le vrai maître de la demeure. D'ailleurs il meurt brulé dans la maison.... le dernier.

Tout un symbole !



Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9850
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Message par Beauté Nubienne » nov. 13, 13 5:49 am

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>

Gnata, j'ai vu tous ces films que tu as cité, il y a des séquences stéréotypes qui m'ont dérangé.
Dernière modification par Beauté Nubienne le nov. 14, 13 7:22 am, modifié 1 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !



Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » nov. 13, 13 6:43 am


OK personne ne parle d'elle, mais je vais finalement le faire. Ca prouve que vous n'avez pas encore vu le film, car on ne peut pas ne pas l'avoir&nbsp;remarquee.&nbsp; Elle est d'ailleurs&nbsp;un des personnages centraux du film.&nbsp;Elle s'appelle Lupita Nyongo, Africaine, kenyanne precisement, et elle&nbsp;a admirablement bien joue&nbsp;le role de Patsey, la petite esclave abusee&nbsp;par son&nbsp;maitre, jalousee et haie par sa maitresse.&nbsp;

Lupita Nyongo vient a peine d'obtenir son diplome&nbsp;en Art dramatique a Yale, et pour son premier role en Amerique, c'est avec des Big Shot Actors comme Brad Pitt qu'elle partage la scene. Deja pour son role de Patsey, Lupita a commence a glaner des lauriers, dont le&nbsp;tres&nbsp;prise&nbsp;Hollywood Awards qui predispose a l'Oscar. Je pense qu'elle aura l'Oscar avec ce film.&nbsp;Auparavant Lupita a affine son art , et sa passion aussi, en jouant comme amatrice dans plusieurs films Kenyans.&nbsp;Elle est omnipresente dans les films Kenyans. &nbsp;Ce qui est marquant chez Lupita, c'est sa beaute candide, mais surtout son eloquence qui ressort si bien sa passion d'actrice.&nbsp;

&nbsp;

Lupita Nyongo&nbsp;a The View. Remarquez comment Whoopy Godbert la serre chaleureusement. Elle se retrouve en la petite, elle qui a ete revelee au grand public par&nbsp;le&nbsp;film&nbsp; "La Couleur Poupre" dans la meme veine.

Quant au film, je peux vous dire qu'il va tourmenter l'esprit de cette Amerique blanche raciste pendant longtemps encore. &nbsp;

&nbsp;
www.youtube.com/embed/1NFpHkiGldM?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen="">

Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!



Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2153
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Gnata » nov. 13, 13 11:19 am

Antidipa a écrit : Concernant Django unchained :&nbsp; C'est vrai que le fait que l'esclavagiste soit éliminé par l'allemand est assez étrange...
&nbsp; Justement il n'y a rien d'étrange dedans, le caractère de Django n'a pas été fait pour être une menace pour le système esclavagiste dans lequel il se trouvait, c'est certe un film donc une fiction mais il y a une certaine vérité dedans. &nbsp; Son caractère rend les blancs confortables dans leurs mythes sur leur propre suprématie, alors un Djngo&nbsp;qui tue de petits blancs sans envergure, c'est correct, mais pas touche au grand méchand Blanc, lui-là il est réservé pour son semblable blanc, il n'est surement&nbsp;pas pour un négro qui se la pète cow-boy, it's supposed to be like that and not otherwise... &nbsp; Les Blancs n'ont plus de "vrais" héros, le dernier en date s'appellait Zimmerman, un gros type jouflu et graisseux qui a suivi un ado Noir (Trayvon Martin) pour le tuer en lui logeant une balle en plein cœur, alors que l'enfant venait d'une boutique s'acheter des bombons, selon cet empâté,&nbsp;le gamin de 17 ans&nbsp;était une menace pour sa vie. &nbsp; À la télé l'un des&nbsp;shows les plus populaires s'appelle "The Duck Dynasty", une autre&nbsp;bande de graisseux barbus ennuyeux qui s'amusent à s'outrager pendant une bonne heure et ce, chaque put... de semaine. &nbsp; La plupart des films dit Noirs qui ont pignon sur rue et qui ont du succès sont ceux qui rendent les blancs confortables dans leurs stéréotypes, ceux qui ne suivent pas cette tendance sont boudés ou tout simplement étiquéttés comme des "films ethniques", ex: The Great Debaders, Sankhofa, 500 years Later, ect...&nbsp;
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...



Répondre