Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Zoro Bi Ballo le nullard    by webmaster 19 Jun 2019, 0:29
Reine Pelagie toujours egale …    by webmaster 13 Jun 2019, 13:48
Deces du Professeur Marcel Et…    by sam kehi,le… 13 Jun 2019, 12:11
Arrestations inutiles    by sam kehi,le… 12 Jun 2019, 11:50
Debat: Musulman, Chretien, In…    by sam kehi,le… 10 Jun 2019, 13:07
Le Rwanda de Kagame    by sam kehi,le… 9 Jun 2019, 18:14
Immobilier a' Abidjan: le des…    by sam kehi,le… 9 Jun 2019, 17:27
Interview: Ble Goude    by sam kehi,le… 9 Jun 2019, 14:17
Hommage au Colonel Babri Goho…    by sam kehi,le… 7 Jun 2019, 18:31
Assainissement    by Eve 6 Jun 2019, 12:23
Il ne sert à rien d’inventer …    by Atipadipa 2 Jun 2019, 19:00
Les ponts et les residences U    by Beauté Nubi… 2 Jun 2019, 9:34
... autres recents topics

Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle de

Quel livre lisez-vous? Quel film vous a dernierement epate? parlons-en.
Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 11, 13 7:30 am


Je n'ai pas encore vu le film (j'attend qu'il sorte en DVD), mais ce qui m'intrigue, c'est le fait qu'il soit dit qu'il fasse sortir du monde des salles de cinémas pour sa vive charge émotive, wtf ???

Perso je n'en crois pas un traite mot, voyons, ce n'est pas la première fois qu'un film sur l'esclavage sorte dans les cinémas (Madingo, Amistad, ect...) aucun de ces films qui dépeignaient toute l'horreur de ces temps et espaces concentrationnaires n'a eu pareil accueil, comme si les Occidentaux découvraient soudain, par ce film en... 2013, ce qu'était l'Esclavage, soyons un brin serieux !

Ce film a pignon sur rue parce qu'un des producteurs est Brad Pitt et qu'il est pleins d'acteurs ultra connus, à part ca, rien de nouveau. Et comme Django l'acteur principal qui est Noir est secouru par un Blanc, bref autant dire que tout est beau qui fini bien dans le meilleur des mondes...

Pour en revenir à Django,il n'a jamais eu pour objectif de griser les Nègres, comme l'a dit un talkeur plus haut, il faut bien revoir ce navet pour constater que Django n'existe que par la bonté d'âme de son "maître" (?) allemand (dont j'oublie le mon d'acteur ici), Django n'a la permission de tuer que par ce même maître allemand, et Django n'est pas un esprit indépendant, il est assujetti à son tueur à gages Allemand, qui a parlé de griser qui ?

La fin du film Django in the goddamn chains (et non Django unchained) est symptomatique du caractère sujétion du bouffon Django, ce n'est pas lui Django qui tue le vrai grand méchant, mais le blanc son maître Allemand, lui Django ne tue que les blancs sans envergure... L'aide que lui apporte l'Allemand à la recherche de sa dulcinée Frauline ne doit pas nous distraire du fil de sa comprehension profonde...

Ce film 12 Years a slave et Django unchained sont du même acabit en fin de compte, fussent-ils de différents genres, le Negro qui n'a son salut que par l'un des membres de la caste oppressive, une manière sourde de nous convaincre que nous n'avons jamais été capable de nous rendre libre par nos propres moyens.

Cette seule idée merite en effet qu'on sorte de la salle de projection, juste cette idée et non pas les horreurs que l'Esclavage a exposé, juste à écouter "Strange fruit" Nina Simone et on se convainc de ne pas remonter jusque là pour comprendre cette tragedie...

Dernière modification par Gnata le nov. 11, 13 7:32 am, modifié 1 fois.
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9806
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Message par Beauté Nubienne » nov. 11, 13 7:52 am

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>
 
Leur film bidon django rempli de violence et barbarie inutile là, franchement moi même j'ai cherché, traite européenne chrétienne, traite européenne translatlantique, Yovodah, traite arabo-islamique, traite arabo sahel-sahara dedans jusqu'ààààà je n'ai rien trouvé !

Tu as raison de dire que c'est un navet...

A propos, le maître allemand de Jamie Foxx s'appelle Christoph Waltz,
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
Messages : 4227
Inscription : nov. 24, 04 2:53 am

Message par webmaster » nov. 11, 13 4:41 pm

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>
 Pour moi, le film Django Unchained est une insulte aux Noirs. Je l'ai vu. Je l'ai deteste. Et plutard quand j'ai lu la reaction de Spike Lee, j'ai applaudit le frere.
Un negre qui aime Django unchained? Ca me surprend. C'est le "bon" film sur l'esclavage qu'un occidental aimerait voir 17 fois. Le maitre qui organise des batailles dans son salon ou des noirs muscles se battent au sol pour son plaisir.. un doit finir par tuer l'autre.... c'est comme ca la bataille doit prendre fin....dans le sang. un cadavre d'un gars pourtant bien portant il y a juste quelques minutes... A voir le maitre des lieux sourire aux levres, lui et ses invites, "utiliser" une horde de filles Noires... Comment un Noir peut-il aimer un film pareil? Et on se rejouit, pour se laver la conscience, parce qu'un autre Blanc finit par tuer l'esclavagiste quand la tentative de recuperer une de ces filles Noires echoue?
Regarder un grand acteur comme Samuel Jackson jouer le role d'Allassane Ouattara, un Noir au service du Blanc pour mater du Negre? Decevant. Jackson plusieurs fois s'est defendu dans les Media, disant qu'il est juste un acteur qui voulait retracer l'histoire d'un Noir. pouahhhh. Si son histoire est "bon", pourquoi est-il oblige de se defendre, ce monsieur Jackson?

Nous sommes vraiment nombreux et differents.

Comme Spike Lee, mon conseil:Ne pas depenser 5 francs sur ce film.
Perso je n'en crois pas un traite mot, voyons, ce n'est pas la première fois qu'un film sur l'esclavage sorte dans les cinémas (Madingo, Amistad, ect...) aucun de ces films qui dépeignaient toute l'horreur de ces temps et espaces concentrationnaires n'a eu pareil accueil, comme si les Occidentaux découvraient soudain, par ce film en... 2013, ce qu'était l'Esclavage, soyons un brin serieux !
Ca depend de la legerete avec laquelle ces scenes sont presentees. Ici, c'est comme si ces gars regrettaient de ne plus pouvoir vivre comme pendant ces temps de "joies"...
Dernière modification par webmaster le nov. 11, 13 9:23 pm, modifié 12 fois.
Vive la libre expression pour que vive la Democratie.


Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » nov. 11, 13 4:51 pm

<font color=brown>Reponse à <b>webmaster</b>:</font>
 
Mais toi Webby-la oooh, pour toi-la c'est comment??? Tu es arbitre waaa, tu es Zouair??? Aaaah, mais tu portes maillot d'arbitre pour venir jouer. Kan on te gborro, tu siffles sur l'homme. Ca Ze koi Za???
Dictatair-la!!!! Looolll!!! :D :D :D
Dernière modification par Akwaaaaaa le nov. 11, 13 4:53 pm, modifié 2 fois.
Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!


Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
Messages : 4227
Inscription : nov. 24, 04 2:53 am

Message par webmaster » nov. 11, 13 6:42 pm

Un arbitre qui ne joue pas la, il cherche prix Nobel de la CAF.
C'est recherche de prix qui a conduit notre hero a la Haye avec son histoire de faire amitie avec Communaute Internationale.
Mugabe est peinard chez lui. Il cherche pas prix Nobel. C'est arbitre-joueur tu vois comme ca.
Dernière modification par webmaster le nov. 11, 13 10:26 pm, modifié 4 fois.
Vive la libre expression pour que vive la Democratie.


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 12, 13 7:18 am


Reponse à webmaster:
&nbsp;

Les libertés que Quentin tarantino s'est donné dans ce film m'ont dérangé,
et il semble que je ne sois pas seul, il paraît que le rôle de Django avait été prévu pour Will Smith qui l'a refusé parce qu'il ...ne tuait pas le méchant dedans , bref, ce film fût mauvais comme le sont la grande majorité des films Noirs dont la promotion est trop voyante, je parle de Color Purple, Precious, For colored Girls, Django, The Butler,&nbsp;les navets drolatiques&nbsp;de Tyler Perry ect...

"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Atipadipa
Senior
Senior
Messages : 428
Inscription : mars 19, 10 1:43 am

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Atipadipa » nov. 13, 13 1:50 am

Concernant Django unchained :
C'est vrai que le fait que l'esclavagiste soit éliminé par l'allemand est assez étrange...

Ceci étant c'est un trés bon film d'un point de vue cinématographique. Tarantino est bon dans son domaine, la comédie sanguine.

Ce qui est plus troublant dans le film c'est le rôle de Samuel L. Jackson, c'est lui le vrai maître de la demeure. D'ailleurs il meurt brulé dans la maison.... le dernier.

Tout un symbole !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9806
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Message par Beauté Nubienne » nov. 13, 13 5:49 am

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>

Gnata, j'ai vu tous ces films que tu as cité, il y a des séquences stéréotypes qui m'ont dérangé.
Dernière modification par Beauté Nubienne le nov. 14, 13 7:22 am, modifié 1 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » nov. 13, 13 6:43 am


OK personne ne parle d'elle, mais je vais finalement le faire. Ca prouve que vous n'avez pas encore vu le film, car on ne peut pas ne pas l'avoir&nbsp;remarquee.&nbsp; Elle est d'ailleurs&nbsp;un des personnages centraux du film.&nbsp;Elle s'appelle Lupita Nyongo, Africaine, kenyanne precisement, et elle&nbsp;a admirablement bien joue&nbsp;le role de Patsey, la petite esclave abusee&nbsp;par son&nbsp;maitre, jalousee et haie par sa maitresse.&nbsp;

Lupita Nyongo vient a peine d'obtenir son diplome&nbsp;en Art dramatique a Yale, et pour son premier role en Amerique, c'est avec des Big Shot Actors comme Brad Pitt qu'elle partage la scene. Deja pour son role de Patsey, Lupita a commence a glaner des lauriers, dont le&nbsp;tres&nbsp;prise&nbsp;Hollywood Awards qui predispose a l'Oscar. Je pense qu'elle aura l'Oscar avec ce film.&nbsp;Auparavant Lupita a affine son art , et sa passion aussi, en jouant comme amatrice dans plusieurs films Kenyans.&nbsp;Elle est omnipresente dans les films Kenyans. &nbsp;Ce qui est marquant chez Lupita, c'est sa beaute candide, mais surtout son eloquence qui ressort si bien sa passion d'actrice.&nbsp;

&nbsp;

Lupita Nyongo&nbsp;a The View. Remarquez comment Whoopy Godbert la serre chaleureusement. Elle se retrouve en la petite, elle qui a ete revelee au grand public par&nbsp;le&nbsp;film&nbsp; "La Couleur Poupre" dans la meme veine.

Quant au film, je peux vous dire qu'il va tourmenter l'esprit de cette Amerique blanche raciste pendant longtemps encore. &nbsp;

&nbsp;
www.youtube.com/embed/1NFpHkiGldM?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen="">

Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Gnata » nov. 13, 13 11:19 am

Antidipa a écrit : Concernant Django unchained :&nbsp; C'est vrai que le fait que l'esclavagiste soit éliminé par l'allemand est assez étrange...
&nbsp; Justement il n'y a rien d'étrange dedans, le caractère de Django n'a pas été fait pour être une menace pour le système esclavagiste dans lequel il se trouvait, c'est certe un film donc une fiction mais il y a une certaine vérité dedans. &nbsp; Son caractère rend les blancs confortables dans leurs mythes sur leur propre suprématie, alors un Djngo&nbsp;qui tue de petits blancs sans envergure, c'est correct, mais pas touche au grand méchand Blanc, lui-là il est réservé pour son semblable blanc, il n'est surement&nbsp;pas pour un négro qui se la pète cow-boy, it's supposed to be like that and not otherwise... &nbsp; Les Blancs n'ont plus de "vrais" héros, le dernier en date s'appellait Zimmerman, un gros type jouflu et graisseux qui a suivi un ado Noir (Trayvon Martin) pour le tuer en lui logeant une balle en plein cœur, alors que l'enfant venait d'une boutique s'acheter des bombons, selon cet empâté,&nbsp;le gamin de 17 ans&nbsp;était une menace pour sa vie. &nbsp; À la télé l'un des&nbsp;shows les plus populaires s'appelle "The Duck Dynasty", une autre&nbsp;bande de graisseux barbus ennuyeux qui s'amusent à s'outrager pendant une bonne heure et ce, chaque put... de semaine. &nbsp; La plupart des films dit Noirs qui ont pignon sur rue et qui ont du succès sont ceux qui rendent les blancs confortables dans leurs stéréotypes, ceux qui ne suivent pas cette tendance sont boudés ou tout simplement étiquéttés comme des "films ethniques", ex: The Great Debaders, Sankhofa, 500 years Later, ect...&nbsp;
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 13, 13 11:23 am

Son Excellence Beauté Nubienne a écrit :Gnata, j'ai vu tous ces films que tu as cité, il y a des séquences stéréotypes qui m'ont dérangé.
&nbsp;Je suis moi aussi allé voir tous ces films, et j'avoue qu'à chaque fois, si je pouvais rentrer sous terre pour disparaitre je l'aurais bien fait, tellement j'étais furieux de m'être fait encore avoir à gaspiller mon temps et mon pécule à voir des retentissants navets...&nbsp;
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Epik
Talker
Talker
Messages : 251
Inscription : oct. 03, 12 9:23 pm

Message par Epik » nov. 13, 13 1:30 pm

Reponse à Son Excellence Gnata:
Hi Bro,
I saw the press conference, interviews and trailer linked to the movie. My mouth is watering I want to watch it. The movie would not be released in Europe before many months. How should I manage to get it asap.


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9806
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Message par Beauté Nubienne » nov. 14, 13 7:28 am

<font color=brown>Reponse à Son Excellence <b>Akwaaaaaa</b>:</font>
 
En effet, Akwaaaaaaa, Lupita Nyongo est vraiment très belle, très splendide.... La beauté Africaine quoi !

Pas de cheveux des cadavres Indiens sur la tête, pas de produits éclaircissants !
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Eve
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5675
Inscription : juin 27, 13 2:18 pm

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Eve » nov. 14, 13 7:38 am

Pas de cheveux des cadavres Indiens
------------
&nbsp;
Franchement vous aimer divulguer des ânneries,&nbsp; pour l'avoir vu je peux dire que non.


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 14, 13 9:51 am


Reponse à Epik:
&nbsp;
What movie are we talking about here ? If it's "12 tears a slave", well, I&nbsp;don't know if you read French but we despise it (at least me, if it's not all of us commenting on this topic) because it looks like many other scenarios, regarding Black stories, we now use to deal with over the years.

And as you can't &nbsp;read (?), we didn't wait for your review about it to throw that crap under the bus, so hurry bro, get a copy of that movie, come back here with a nice review&nbsp;and make us like it... if you can. Good luck !



"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Epik
Talker
Talker
Messages : 251
Inscription : oct. 03, 12 9:23 pm

Message par Epik » nov. 14, 13 5:26 pm

Reponse à Son Excellence Gnata:
&nbsp;I talk about 12 Years A Slave. First, skip my previous request. As you, I didn't yet watch this movie. It's pretty amazing how peolpe could be negatively prejudiced against and downgrade a movie in advance.Ok I get back to you in french.
Gnata relis tes écrits au lieu de créer une polémique inutile. Tu émets une seule critique par rapport à ce film. Parce que le film est coproduit par Brad Pitt donc il est forcement mauvais. C'est très léger comme point de vue.
Suis Ok avec toi, Color Purple, Precious, For colored Girls et Django sont décévants. Mais qu'en sais-tu de ce 12 Years A Slave alors que tu ne l'as pas encore vu. Comme je le disais, pour l'instant, le film semble avoir un apriori très positif (c'est-à-dire conforme au récit vrai et non-tronqué de l'esclavage) par rapport à la critique. Je m'attends bien par conséquent à découvrir un film au caractère très original et différent de tout ce qu'on a été amené à voir, à ce jour, comme film sur l'esclavage. Anyway, time will tell. Bye.


Akwaaaaaa
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9923
Inscription : déc. 21, 09 4:04 am

Message par Akwaaaaaa » nov. 14, 13 6:50 pm

Reponse à Epik:
&nbsp;
Un Frere, economise ton energie. Les gens ne savent pas quoi ils parlent. C'est hilarant de les lire.&nbsp;Je peux te dire que tu es dans le bon track et&nbsp; sur la bonne pente concernant ce film. &nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
"12 Years Slave" n'est meme pas une film-fiction. C'est une histoire vraie ecrite par celui-la meme qui l'a vecue, c'est-a-dire Solomom Northrup. Les scenes horribles du film sont exactement&nbsp;telles qu'elles sont&nbsp;decrites dans le livre par l'auteur. &nbsp;Steve McQueen a porte cette histoire au grand ecran et l'a restituee comme telle sans absolument rien y changer. Si Brad Pitt a soutenu ce film c'est parce qu'il est comme un "abolutionniste" des temps modernes. Il a des enfants noirs avec Angelina Jolie.
&nbsp;
Ce livre autobiographique est un classique de la literature amercaine helas trop vite&nbsp;oublie aujourd'hui. Sinon,&nbsp;il a fait l'histoire. &nbsp;Au plan historique deux livres ont precipite &nbsp;l'Amerique,&nbsp;dechiree par les courants anti-esclavagistes, &nbsp;dans la Guerre Civile de 1861:&nbsp;
&nbsp;
-&nbsp;le livre de l'abolutionniste Harriet Beecher Stowe, Uncle Tom's Cabin (la Case de l'Oncle Tom),&nbsp; et
-&nbsp; 12 Years Slave de Solomon Northrup.
&nbsp;
La cruaute des scenes decrites&nbsp; dans ces livres a fini par&nbsp;lancer dans la bataille les organisations abolutionnistes de l'epoque pour stopper la pratique.&nbsp;
Le livre de Solomon a fait un premier tirage de 30 000 exemplaires avant d'etre un Best-Seller, tandis que Uncle Tom's Cabin de beecher stowe, n'a fait a son premier que tirage que 5 000 exemplaires. C'est connu que la Civil War aux USA a ete declenchee sur la question de l'expansion&nbsp;de la pratique de l'esclavage dans les territoires de l'Ouest. Observer bien le timing :
&nbsp;
&nbsp;
Uncle Tom's Cabin,&nbsp; ecrit et publie en 1852
12 Years Slaves, publie en 1853
Civil War, declenchee en Avril 1861. Ces deux livres ont ete les facteurs declencheur de cette guerre.
&nbsp;
En realisant ce film, Steve McQueen avait parfaitement conscience qu'il allait provoquer un seisme moral,&nbsp; comme en 1800, contre l'oligarchie blanche raciste&nbsp; dans un contexte mondiale de resurgence du racisme anti-Africain. &nbsp;Tel que ce livre a tourmente l'Amerique au 19eme siecle, l'Europe qui est aujourd'hui l'epicentre du racisme sera aussi secouee. A mon avis le film risquerait de ne jamais paraitre en Europe. Il pourrait declencher&nbsp; plus de&nbsp;tensions sociales.
&nbsp;
*** Twelve Years Slave est&nbsp;&nbsp;maintenant classe "domaine public". Vous pouvez le telecharger sur Internet et le lire avant d'aller voir le film. Je peux vous garantir que le film est la parfaite replique du livre.
&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
&nbsp;
Dernière modification par Akwaaaaaa le nov. 14, 13 6:50 pm, modifié 1 fois.
Je vais Parler Gbeh Pian!!! Celui ki n'est pas content il na ka monter en bas pour descendre en Haut. Et puis il na ka mordre son dos !!!


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 15, 13 6:43 am



Reponse à Epik:

Vois bien que nos préoccupations sur ce topic sont différentes, voilà pourquoi tu n'es pas obligé de plussoyer ce que&nbsp;j'écris.

C'est pas parce que ce film est tiré d'une histoire vraie qu'il mérite quoi que ce soit venant de moi. Le seul bémol que je veux bien&nbsp;"ME" concéder, c'est que je ne l'ai pas encore vu, que déjà, je le méprise, mais ca, c'est entre moi et moi-même...

Il existe d'excellentes récits véridiques d'esclaves Noirs américains ayant fait des choses extraordinaires, et qui exposés, pourraient montrer aux Noirs qu'ils ont eu des héros AUTONOMES, et ce, en plein milieu de cette&nbsp;sauvagerie Occidentale...

L'idée ici n'est pas la pertinence artistique du film ni sa véracité, mais ce qu'il projette en arrière-plan, I kamin wa ?! ....Argh These niggers are killing me&nbsp;!!!

Tu peux bien perdre ton temps à lire Beecher Stowe et de te contenter de peu ou disons de cette soupe nauséeuse pleine de navets, crois bien que c'est pas mon problème, tout comme tu peux t'y mettre à coups de Frederick Douglass, de Nat Turner (ses confessions), de Sojourner Truth et de Harriet Tubman (qui n'a rien écrit&nbsp;certes, mais&nbsp;qui a bcp de bouquins à son sujet) ect...

Il y a bien longtemps que je ne regarde plus un film (ou ses extraits ou que je lise ses reviews) pour le plaisir de le voir/lire, ou juste pour son attrait artistique, j'ai passé ce temps-là, que ca donne des poussées hilares à certains tant mieux, chacun son putain d'exutoire...

Dernière modification par Gnata le nov. 15, 13 6:45 am, modifié 1 fois.
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Gnata » nov. 21, 13 9:08 am

Je suis allé voir ce week-end dernier The Best Man Holiday avec Tayes Diggs, Morris Chesnut, Terrence Howard Sanaa Lathan et pleins d'autres excellents acteurs Noirs, un opus relaxant, distrayant et fly, les acteurs étaient cool et n'ont pas semblé s'excuser pour ce qu'ils sont, c'est à dire des Noirs qui ont réussi et qui vivent assez bien dans la société...
&nbsp;
Bien-sûr les critiques de grands médias s'étonnent que ce film à petit budget (17 millions, je crois) ai dépassé Thor, certes pas de beaucoup mais quand même devant Thor.
&nbsp;
Selon certains de ces critiques &lt;&lt;c'est un film orienté "ethnique" qui fait son petit chemin&gt;&gt; pourtant ce film ne parle pas de race, ni de confrontation ethnique ou quoi que ce soit d'autres de ce genre, il s'agit d'une comédie sur fond sentimental (ouais parlant de ca, les femmes doivent apporter leurs mouchoirs, c'était un peu trop émotionnel par moments...).
&nbsp;
En fait ce film emmerde les critiques blancs parce qu'on ne voit nulle part de bwana sauveur, ni de Noirs dans le besoin, dont on plaint soit la condition, ou dont on ai pitié, les seuls blancs dans le film sont des serveurs et un autre acteur qui était l'amoureux d'une des actrices Noires (Nia Long).
&nbsp;
Pendant que nous les Noirs regardons les films par besoin ludique et de manière désintéressée (ce qui n'est pas toujours mauvais mais pas sous toutes les conditions), les Blancs comme ils l'ont toujours montré le font selon leurs propres canons, donc lorsqu'ils y sont représentés en minorité, c'est un problème, en position&nbsp;d'infériorité c'est un autre problème, en situation d'adynamie c'est un drame, en une place où ils ne sont pas les seuls héros, c'est un crime de lèse-majesté ect...
&nbsp;
Partout où ils sont vus, les Occidentaux se croient en terrain conquis, donc s'imaginent être les mâles Alpha, pour ce qui est des mâles Omega et Delta, non merci, pas pour eux.
&nbsp;
12 years a slave promeut la théorie n-fois vue du blanc sauveur, ici c'est Brad Pitt (qui est aussi l'un des producteurs, qui est fou ?) dans ce film on a pitié de l'esclave mais on s'identifie pleinement au sauveur parce que le film est&nbsp;caricaturé de cette manière, le nanisme de la souffrance des&nbsp; victimes contraste avec la sympathie qu'on a pour le sauveur, toute la charge emotive est portée sur le sauveur et non les esclaves les grandes victimes, du coup, il, le saveur, devient le point&nbsp;focal, le point d'humanité dans toute cette animosité...
&nbsp;
Des films comme The Help, The Butler, The Blindside (avec Sandra Bullock) sont symptomatiques de ce qui est decrit plus haut, The Blindside&nbsp; par exemple , voilà un film qui devait&nbsp;faire l'autobiographie du footbaleur americain Michael Oher (il joue aux Ravens de Baltimore) et qui est soudain pris dans l'engrenage de l'éternelle homelie à la gloire du blanc sauveur (cette fois-ci c'est une femme blanche).
&nbsp;
Sandra Bullock prend toute la place ne laissant que la pitié, l'idiotie et la plainte pour Michael Oher, dont on gagnerait pourtant à connaître autrement que par les lentilles de sa bienfaitrice.
&nbsp;
Bref, The Blindside comme tant d'autres films dits Noirs&nbsp;sont des pertes mémorables narratives et des manques à gagner en matière de d'érudition sur la volonté et le destin, tout ça par communautarisme occidental exacerbé, c'est dommage...&nbsp;
&nbsp;
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Avatar de l’utilisateur
Wangrin
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2932
Inscription : août 31, 05 10:44 am

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Wangrin » nov. 21, 13 10:59 am

<font color="brown">Reponse à Son Excellence <b>Gnata</b>:</font>
 
<div>Eh frère, je dindinssais ce Topic en magatapé, mais quand j'ai vu ton dernier post, je ne pus m'empêcher de remuer la tête. Ta critique positive sur The Best Man Holiday avec les Chesnut et consorts est intéressante, parce que des années en arrière, j'ai eu des discussions houleuses avec des panafricanistes et/ou négrophiles hardcore. Ils rejettaient ce genre de film où les Noirs "singeaient" le mode de vie des blancs, trouvaient que ces films n'étaient pas engagés ou pas assez et dépeignaient un mode de vie qui n'est pas représentatif de la population black. Quand je les entendais, j'avais bien l'impression que vous vous connaissiez et que vous aviez fait le même parcours. </div><div> </div><div>Voici qu'aujourd'hui, je lis un panafricaniste et négrophile convaincu disant que ce genre de films est à encourager. Que la vie apporte beaucoup d'enseignements... Je devrais faire lire ce thread à tous ces amis...</div><div> </div><div>Mais l'objet de ma réponse ici porte sur le film "The Blindside" avec Sandra Bullock, que j'ai pris plaisir à regarder. Quand tu dis que Sandra Bullock prend toute la place, et que le film fait l'homélie à la gloire du Blanc, je trouve ca intellectuellement malhonnête, à moins que tu aies été un témoin de la vie de Oher. Le film a t'il été fait sans le témoignage et le consentement de Michael Oher? Correspond-il au vécu des 2 ou pas ? Doit-on tordre le cou voire falsifier l'histoire rien que parce que on veut qu'une Couleur de peau soit mieux présentée et qu'une communauté se sente mieux au sortir du film ? en fait, tu demandes à ce que Michael Oher soit ingrat même si son histoire s'est déroulée exactement telle que présentée, rien que parce que la Blanche ne doit pas être dépeinte comme une bienfaitrice... est-ce scientifique et honnête ce que tu souhaites là ?</div><div> </div><div> </div><div></div>
Dernière modification par Wangrin le nov. 21, 13 12:47 pm, modifié 2 fois.
APRÈS DIEU, LA COTE D'IVOIRE!


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Gnata » nov. 22, 13 7:16 am

Wangrin a écrit :Ta critique positive sur The Best Man Holiday avec les Chesnut et consorts est intéressante, parce que des années en arrière, j'ai eu des discussions houleuses avec des panafricanistes et/ou négrophiles hardcore.&nbsp; (...) Quand je les entendais, j'avais bien l'impression que vous vous connaissiez et que vous aviez fait le même parcours.
&nbsp;J'aime bien humblement me considerer sympathisant Afrocentrique et non un zigoto qui suit une secte et ses dogmes, je suis pour le mariage homosexuel comme je suis pour laisser les gens adultes consentants vivre leur sexualité comme ils l'entendent, beaucoup d'Afrocentriques ne le voient pas de cet&nbsp;œil,&nbsp;je&nbsp;suis pour avoir des écoles spéciales pourvues d'un curriculum Afrocentrique, certains Afrocentriques ne l'entendent pas de cette oreille, ils y voient de l'auto-ségregation, je ne hais point les Noir(e)s&nbsp;qui marient d'autres ethnies tant qu'ils ne se renient pas, certains Afrocentriques considèrent ca comme de la trahison, ect...&nbsp;&nbsp;Tout ca pour dire que dans le courant Afrocentrique ( s/c panafricain) il y a plusieurs courants et même encore dans ces courants il n'existe pas une unicité de pensée, je ne suis (verbes suivre et /ou être) pas ces gens dont tu parles,&nbsp;souffres donc de ne point me comparer à eux ! &nbsp;&nbsp;&nbsp;Pour en revenir au film the Blindside, l'auteur du livre, en filigrane s'est focusé sur la vie de Michael Oher qui est un ailier, son adoption était importante mais pas décisive pour ce que l'auteur exposait comme explications, et ce qui était une théorie sur l'importance des ailiers est devenue une autobio de Oher.&nbsp;Le&nbsp;film montre Oher comme un genre d'attardé&nbsp;dont le seul mérite est d'être physiquement imposant,&nbsp;sa "vraie" mère une crackhead, son entourage rempli de thugs et autres dusty niggas, puis vint l'immaculée sainte samaritaine et&nbsp;sauveuse qui fait fi de tout ca et l'amène&nbsp;dans son&nbsp;paradis douillet, que c'est touchant&nbsp;?! &nbsp;On a plus envie d'embrasser Bullock que Oher, d'ailleurs cette sainte a recu&nbsp;un&nbsp;oscar&nbsp;pour&nbsp;sa prsetation...&nbsp;&nbsp;&nbsp;L'adoption de Oher&nbsp;s'est faite&nbsp;parce que sa bienfaitrice lui trouvait de l'avenir dans le football, elle&nbsp;serait remplacée par une autre que Oher aurait eu le même parcourt jusqu'à la NFL.&nbsp;Bref, le complexe humanitaro-salvateur&nbsp;que nous vend l'Occident se&nbsp;sont ses myriades&nbsp;&nbsp;de ONG qui nous pourissent la vie chez nous en Afrique (ONU comprit),&nbsp;en Occident même il gît dans les Arts visuels par ce genre d'allusions qui veut que les gens mélanodermes soient inévitablement sauvés par&nbsp;eux encore et toujours, personnellement je nomme ca le complexe de Wilberforce (ancien P-M Anglais qui abolit l'Esclavage mais que Eric Williams decrit comme un salaud) ...&nbsp;Il ne s'agit pas de tordre l'histoire originelle, mais il s'agit de reconnaitre la perversité de ces histoires où bizarrement&nbsp;ces Occidentaux se trouvent toujours être des sauveurs.&nbsp;Tu peux toi décider d'y fermer les yeux (les Négroafricains sont des champions dans cet exercice)&nbsp;&nbsp;et donner autant de justifications que tu veux à ce jeu, c'est ton problème, mais sache que tout le monde n'est pas toi...
"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Zapayoro
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 5536
Inscription : déc. 06, 10 3:26 am

Message par Zapayoro » nov. 22, 13 7:53 am

Perso, j'ai arreté de me plaindre des films soit disant noir.
Tant que le noir n'aura pas de maison de production, ni de reseau de distribution
et qu'il sera obligé de negocier tout cela chez le caucasien....
qui lui même a ses priorité, son public, ses finances à rentbiliser et...et... des et à la pelle!!!!
sans oublier son message à faire passer dans cet ère où la communication transforme des chiens et des genocidaire en doux agneaux et d'innocente victimes... a bon entendeur salut
EXACTIONS sur les SUDISTES, EXPROPRIATIONS des KROUS et EXTERMINATIONS des autres ETHNIES avec l'aide de leurs fères SAHELIENS...Bienvenue dans la CHARTE du NORD des DJOULAS


Avatar de l’utilisateur
Gnata
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2144
Inscription : avr. 29, 06 1:20 pm

Message par Gnata » nov. 22, 13 9:09 am


Reponse à Son Excellence Zapayoro:
&nbsp;

Tu m'as piqué ma conclusion...loll

Tu m'enlèves les mots de la bouche, c'était le fin mot de mon argumentaire sur la thématique, il fallait juste laisser le fil de l'énoncé se dérouler...

Se plaindre ad vitam de l'image qu'on projette de nous n'est pas et ne sera jamais la bonne manière d'aborder le problème, on cessera de se plaindre le jour où on fera des films, avec notre argent pour nous, non pas parce que les Occidentaux cesseront de nous montrer comme d'éternels quémandeurs et eux d'éternels sauveurs, mais parce qu'on aura une idée plus forte de qui nous sommes et que le reste ne comptera plus... &nbsp;

"...always be intolerant to ignorance but understanding of illiteracy ...in those homely sayings was couched the collective wisdom of generations" I know why the caged bird sings, p99,Maya Angelou...


Toklè
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 2134
Inscription : janv. 06, 12 4:10 pm

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par Toklè » nov. 22, 13 9:48 am

J ai suivit ce debat avec vraiment beaucoup d interet; il faut avouer que je ne suis pas trop cine moi.
Il y a de l espoir; depuis la venue de Gbagbo, la frequence avec laquelle les ivoiriens ecrivent les livres pour relater du vecus de la Cote d Ivoire et des ivoiriens, atteste que desormais le noir prend la direction de son destin; peut etre lent, mais tient la direction quand meme.
Les films proviennent des livres ou des histoires racontees dans differents ces livres. Le fait meme que les ivoiriens/africains ecrivent beaucoup de livre desormais est un bon signe.
Les films parlant du vecus des noirs avec des acteurs noirs et realisateurs noir pour un publique noir d abord sans deformation et influence aucune est pour un future vraiment pas lointain. Lorsque beaucoup comprendront qu investir par exemple dans de tels project leur sera plus&nbsp;benefique, ils arreteront de garder leur argent dans les banques europeennes, sommes qui seront bloquees par ces banques de toutes les facons après leur mort. Il faut continuez à emanciper et à s emanciper, les films noirs, glorifiant l histoires black suivront!
Ayons de l espoir tout simplement!


Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
Messages : 4227
Inscription : nov. 24, 04 2:53 am

Re:Un film sur l'esclavage fait sortir les gens de la salle

Message par webmaster » mars 04, 14 3:44 am

DP/30: 12 Years A Slave, actor Lupita Nyong'o #ed_op#br#ed_cl##ed_op#br#ed_cl# #ed_op#iframe width="640" height="390" src="//www.youtube.com/embed/WKTp45F2_o4" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl# #ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/MgpBfkzpkt8?featu ... detailpage" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl##ed_op#br#ed_cl# #ed_op#iframe width="640" height="390" src="//www.youtube.com/embed/w31fFqFlSug" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl# #ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/6Aql-4Sa-P4?featu ... detailpage" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl##ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/qizDNiaO5Wk?featu ... detailpage" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl##ed_op#iframe width="640" height="390" src="//www.youtube.com/embed/7EoomDEcdco" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl# #ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/QfDZ-kG46gY?featu ... r_embedded" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl# #ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/XWSOo_Us7Ss?featu ... r_embedded" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl# #ed_op#br#ed_cl##ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/wXEscPwOpp0?featu ... detailpage" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl#
#ed_op#br#ed_cl#
#ed_op#iframe width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/dSxwjpmGAss?featu ... r_embedded" frameborder="0" allowfullscreen=""#ed_cl##ed_op#/iframe#ed_cl#
Dernière modification par webmaster le mars 05, 14 3:32 am, modifié 12 fois.
Vive la libre expression pour que vive la Democratie.


Répondre