1-- Nathalie Yamb:« Nous vous offrons, pour le remplacer, les momies que vous maintenez au pouvoir en Afrique. Vous pourrez toujours les exposer dans vos musées » |2-- La FranceAfrique reagit: Nathalie Yamb, frappée d’expulsion, « doit quitter la Côte-d’Ivoire » dès ce lundi 2 décembre 2019 |
Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Angola: Les Patriotes restent…    by webmaster 12 Dec 2019, 21:31
la CPI : Gbagbo interdit de f…    by webmaster 12 Dec 2019, 21:00
Nathalie Yamb: Sans detour!!!    by sam kehi,le… 8 Dec 2019, 20:04
Ouattara veut livrer a' la F…    by sam kehi,le… 6 Dec 2019, 15:54
Le « brave » Soro Kigbafori s…    by Yafohi 6 Dec 2019, 6:49
Ble Goude se souille les main…    by Yafohi 6 Dec 2019, 6:39
La FranceAFrique expulse Nath…    by Beauté Nubi… 5 Dec 2019, 23:25
Une de nos patriotes nous a q…    by Zutoto 5 Dec 2019, 16:21
Les Dames d'AbidjanTalk    by webmaster 3 Dec 2019, 20:06
Elections 2020: Ouattara decl…    by sam kehi,le… 1 Dec 2019, 3:15
Le Benin expulse l' ambassade…    by sam kehi,le… 28 Nov 2019, 9:35
Zaire: Qui a gagne les electi…    by webmaster 25 Nov 2019, 16:16
... autres recents topics


Il était une fois le FMI et la banque mondiale

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Il était une fois le FMI et la banque mondiale

Message par Eburneenne 3 » avr. 23, 17 4:38 am

Il était une fois le FMI et la banque mondiale, deux institutions dites internationales mais infiltrées jusqu'aux os par la ''suprématie occidentale'', dont les Etats Unis.


Le FMI et la BM avaient pour but officiel, d'aider les pays "pauvres" en finançant leur développement par des prêts de grosses sommes d'argent
avec intérêt. Mais l'on s'est vite rendu compte que ces institutions étaient une véritable mafia qui arrivaient dans un pays, prêtaient de
l'argent à 5, 10, 15 % voir même 25% dans certains pays africains, selon la note qu'accordait les différentes agences de notations qui
elles aussi sont complètement infiltrées par cette mafia occidentale.

Et derrière chaque prêt se cachait un immense chantage politique, le choix du dirigeant, le choix de la politique économique, qui forcement devait servir leurs intérêts et aller à l'encontre des intérêts des nations concernées. La plus connue de leurs exigences étant les privatisations massives.Il y a eu plusieurs cas où à chaque fois qu'un pays comme le Ghana essayait d'avoir une politique favorable à sa croissance, en interdisant par exemple le poulet congelé, il recevait aussitôt des menaces d'arrêt de financement de la part de ces institutions, et parfois quand les menaces semblaient devenir inefficaces, un groupe rebelle, ou un coup d'État, ou un groupe terroriste, ou une grave épidémie, etc.. apparaissait dans ces pays là, ou parfois quand la dette arrivait à échéance, ce même FMI allait porter plainte au tribunal pénal international, qui lui donnait raison et condamnait le pays preteur, et le pays se retrouvant dans l'incapacité de rembourser. Les Africains liquidaient ainsi leur matières premières quasi gratuitement pour rembourser le FMI et la BM.

Sauf que l'arnaque commençait à se faire ressentir, la grogne gagnait progressivement les pays victimes des ces institutions,
c'est ainsi que plusieurs pays se sont réunis, dans un collectif appelé BRICS (Brésil Russie Inde Chine Afrique du Sud) avec pour point communs
d'être des pays émergents, et l'idée d'une banque des BRICS vu le jour, avec dans un premier temps 50 milliards de dollars de financement et
dans un second temps 80 milliards de dollars, les 30 autres milliards ont ete proposes par Kadhafi.

En colère, et sentant son élément de pression numéro un menacé, l'occident réagi, et tua Kadhafi, volant au passage plus de 500 milliards de dollars d'argent libyens pour renflouer les banques occidentales en faillite à cause de la crise des subprimes et ses répercutions sur les autres domaines.

C'est ainsi que le projet de 30 milliards de dollars deKadhafi promis aux BRICS fut avorté, le projet BRICS tout entier ralenti..
les BRICS continuèrent néanmoins leur avancée, avec un nouveau sommet au Brésil en été 2014. Mais, le FMI ne se laissa pas faire et continua de tout faire pour saboter le projet:
- le Brésil fut attaqué, notamment via les élections présidentielles où Dilma a gagné de justesse, et aujourd'hui avec l'affaire Petrobras;
- la Russie, attaquée via l'Ukraine, les tentatives de la contenir en installant l'OTAN à ses frontières, cette alliance qui se cherche une seconde vie, après trois interventions échouées, (Serbie, Afghanistan, et Libye);
- l'Inde attaquée via le Kashimir, et la mise en place d'al qaida en Inde;
- la Chine via Hong Kong, les fameuses révolutions démocratique.

La Chine vit que le projet de la banque des BRICS allait être compliqué en cas de changement de pouvoir dans l'un des pays membres, et
se lança en parallèle vers la banque AIIB pour le financement des investissements en Asie et continua par ailleurs à prêter aux pays Africains non pas via les BRICS, mais via l'exim bank of China, même si son capital est amoindri par rapport au capital des BRICS.

Ainsi, la banque asiatique de développement financée majoritairement par les USA et le Japon ira aux oubliettes,ainsi que le FMI qui a
désormais deux adversaires : les BRICS et la AIIB.  En parallèle, toujours la chine travaille avec la Russie, l'Iran et plein d'autres pays, pour affranchir le monde du dollars.


L'Europe quant a elle commence a sentir qu'elle risque gros en continuant de suivre les Etats-Unis comme un mouton, et commence peut à
peu à penser de façon indépendante, et opportuniste, c'est ainsi que quelques pays européens ont récemment rejoint l'AIIB provoquant la
colère des USA. même si cela peut être une nouvelle ruse d'infiltration.https://www.facebook.com/plugins/video. ... ;width=560" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" allowtransparency="true" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="315" width="560">

Dernière modification par Eburneenne 3 le avr. 23, 17 4:39 am, modifié 1 fois.
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!