1-- Village Rasta: Des gendarmes débarquent sur les lieux avec des chiens avant un concert prévu, tabassent, arrêtent et coiffent à ras des Rasta. |2-- Mariatou Koné, directrice du cabinet de la Ministre de la Solidarité du regime Ouattara: "Le charnier de Youpougon etait un montage". |
Rafraichir la liste des Recentes Discussions sur ABIDJANTALK FORUM
Les occidentaux détruisent le…    by sam kehi,le… 19 Apr 2019, 11:32
Affi tu es fou!    by Eve 18 Apr 2019, 18:13
Rumeur de coup d'état    by sam kehi,le… 18 Apr 2019, 0:09
Une n-ieme carte d'identite'    by Yafohi 16 Apr 2019, 20:35
Mort suspecte au pied des im…    by Yafohi 15 Apr 2019, 21:38
Un charnier decouvert a' Abobo    by Yafohi 15 Apr 2019, 14:48
Soro: Laurent Gbagbo est un D…    by Yafohi 15 Apr 2019, 0:10
Poste de premier ministre sup…    by sam kehi,le… 14 Apr 2019, 23:32
La CPI refuse d'ouvrir une en…    by Eve 13 Apr 2019, 17:10
46 millions de dollars US de …    by sam kehi,le… 11 Apr 2019, 3:31
Hamed Bakayoko en mission?    by webmaster 10 Apr 2019, 15:55
Soro et le Coup d'Etat au Bur…    by Beauté Nubi… 10 Apr 2019, 15:50
... autres recents topics

Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

L'arbre à palabre où tous les problemes se reglent
Eburneenne 3
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 4879
Inscription : août 09, 16 12:23 am

Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Eburneenne 3 » janv. 17, 19 12:46 am

Le nain de Sarkozy en s'illustrant de la plus ehontee des manieres, vient encore une fois reveler au monde entier ce pourquoi ils ont attaque le paisible peuple de Cote d'Ivoire et deportes le president Gbagbo et le ministre Charles Ble Goude. Le criminel revient toujours sur les lieux de son crime. Selon ce gringalet, haineux, despotique, corrompu jusqu'a la moelle: ''C'est une erreur historique de liberer Gbagbo Laurent. C'est une injustice tres grave. Je n'en dirai pas plus.''

La drogue n'est pas bonne des. Quand on dit aux gens de ne pas se droguer, en voici les effets notoires sur le nabot hongrois. L'on comprendra mieux les gesticulations nerveuses et musculaires de Mc Donald le desespere, de la bensoudee, du vaguemestre, le negre de service DAO rebelle 1er, sa veuve noire et toute leur clique de franc-macon homosexuel.

Nous, on fait rien avec les affabulations d'un criminel. Vous voulez, vous ne voulez pas, ils sont libres.Et cela ne depend aucunement de simples mortels de votre acabit.
Les Ivoiriens et partant les Africains doivent se debarasser du m'a-tu vuisme. Nous nous sommes assez amuses. Ca suffit, reveillons-nous!


Avatar de l’utilisateur
Nomzamo
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 14088
Inscription : mars 19, 06 10:11 am
Localisation : Paris

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Nomzamo » janv. 17, 19 9:31 am

Le nabot et ses marionnettes locales seront jugés pour tous ces crimes oh oh même dans 100 ans.
La décolonisation mentale et la lutte contre le complexe d'infériorité sont un combat de longue haleine en ce 21ème siècle.


Observateur-Africain
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 1415
Inscription : avr. 30, 13 3:41 pm

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Observateur-Africain » janv. 18, 19 6:06 am

Selon ce gringalet, haineux, despotique, corrompu jusqu'a la moelle: ''C'est une erreur historique de liberer Gbagbo Laurent.
Bonne année une sœur !

J'ai toujours écrit que cet individu une erreur de la nature au sens propre comme au sens figuré. Le peuple Français n'a pas commis une erreur en élisant un tel individu, mais plutôt une faute...
"La crise ivoirienne nous aura appris que la ligne droite n'est pas le plus court chemin pour aller d'un point A à un point B..."
Propos d'un patriote.


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 6:34 am

Ce nain de jardin hongrois criminel des Ivoiriens doit être poursuivi......
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 4:17 pm

http://www.alterinfo.net/Video-Les-homm ... 57339.html

PREMIERE PARTIE

Vidéo: Les hommes d'Alassane OUATTARA ont brûlé des personnes vivantes en Côte-d'Ivoire

Dans la même rubrique:
< >
Mercredi 26 Décembre 2018 - 15:06
Claire Severac - La guerre secrète contre les peuples
Lundi 24 Décembre 2018 - 04:44
Zineb El Rhazoui épinglée en direct pour avoir menti sur le contenu du Coran (vidéo)

Note de la rédaction:
Cette vidéo nous a été envoyéé avec ce titre accusant les hommes de Ouattara comme étant à l'origine de cette innommable sauvagerie (donc sous-entendu par des musulmans). Néanmoins, rien de prouve l'origine, ni le lieu et ni la date de ces actes barbares.
Quoi qu'il en soit, ni la couleur, ni la religion ne mettent à l'abri l'homme de ses penchants pervers, de son comportement inhumain.
Quand la colère et la frustration se transforment en haine, n'importe quel homme peut devenir un monstre et tuer ses semblables sans pitié aucune.
Cette vidéo malgré la cruauté insoutenable, démontre comment des hommes ordinaires peuvent devenir des démons déchaînés.

Dimanche 10 Avril 2011


AUTRES ARTICLES
Claire Severac - La guerre secrète contre les peuples
Zineb El Rhazoui épinglée en direct pour avoir menti sur le contenu du Coran (vidéo)
La déclaration des droits de l'homme et du citoyens 1789
Les gilets jaunes, énièmes marionnettes de la dictature féministo-maçonnique-LGBT
L'holocauste est devenu la principale arme idéologique d'israel The Holocaust Industry
Plus de 1.000 personnes ont été tués cette semaine dans la mission salésienne de Sainte Thérèse de Lisieux à Duékoué par les troupes fidèles à Alassane Ouattara.

La population ivoirienne native est surtout la religion catholique et animiste qui voit les objets et le monde naturel comme ayant une âme. Et cela, en soi, est un défi à la vie quotidienne.

Source : http://afrohistorama.over-blog.com/ext/ ... de-marfil/




Dimanche 10 Avril 2011


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

56.Posté par adam le 08/08/2011 17:21 | Alerter

sur bangedup en 1999, il etait indique justice rendu a des tueurs d'enfants
donc allez savoir, qui sont les boureaux et les victimes.. ce ne sont que des images poste, malheureuse certe, mais le monde est envahis actes barbares, pour lesquels nous ne pouvons rien.. Ne tirons pas de conclusion hative.. Seul dieu connait la verite, et nous ne pouvons nous soumettre qu'a sa volonte...
culturellement ces images me sont insoutenable, certes mais si ces hommes sont reelement des tueurs et violeurs d'enfants regarderai vous les boureaux de la meme maniere???
mais dans tous les cas cela reste barbare, meme si cest pour rendre justice

55.Posté par adam le 08/08/2011 17:07 | Alerter

l'humanite est capable du pire, qu'il soit noirs, blanc (shoa), asiatique (kmer rouge), le mal n'a pas de couleur ni origine...
cette video je l'ai deja visionné en 1999 sur bangedup;;; donc arretons d'accuser tel ouy tel clan de cote d'ivoire car ils ne sont pas de cote d'ivoire
Cest malheureux mais l'homme est un loup pour l'homme

54.Posté par afrik le 22/04/2011 21:03 | Alerter

le plan de CIA est d’exterminer les populations qui cultivent le café et le cacao pour donner aux 4 millions burkinabés naturalisés Ivoiriens par Alass Ane le droit de propriété de terre parce que c’est eux qui connaissent cultiver ce produit,alors vulgarisez l’idée à tous les parents qui nous restent dans la zone cacaoière de n’accepter jamais de vendre les champs pour n’importe quelle argent merci
Dernière modification par Beauté Nubienne le janv. 22, 19 4:42 pm, modifié 1 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 4:26 pm

CINQUIEME PARTIE



http://www.alterinfo.net/Video-Les-homm ... 57339.html

Vidéo: Les hommes d'Alassane OUATTARA ont brûlé des personnes vivantes en Côte-d'Ivoire




21.Posté par Saber le 10/04/2011 17:59 | Alerter

15.Posté par jacksparow le 10/04/2011 17:43

Le peuple Français DOIT agir,sinon, il devient complice.

De quel peuple il s'agit ?

Celui de qui veut ganter des millions ?Celui de TF1 ?Celui de France2? M6 ? Celui de Top Chef ?

A vrai dire, nous assistons tous à notre propre impuissance dans les actes et ça les satanistes le savent très bien.

20.Posté par Electron libre le 10/04/2011 17:59 | Alerter

C'est une véritable honte de défendre des de tels tortionnaires. Ils ne valent pas mieux que les nazis.

19.Posté par côte d'ivoire mon pays le 10/04/2011 17:56 | Alerter

massacre francais sur les jeunes ivoiriens désarmés.


quelle crise post électorale dans le monde peut justifier une telle barbarie sur nos propres frères?

cette video doit faire le tour du monde. car une telle injustice est inacceptable.
je vous prierais de bien vouloir redistribuer cette video.

http://www.youtube.com/watch?v=2ozvw98f ... re=related

vraiment dégoutant

18.Posté par yaz.dz le 10/04/2011 17:55 | Alerter

Nous le peuple Algérien , nous savons de quoi ils sont capable l'armée Française quand ils acculés , ils ont exterminaient 1 million et demi de chouhadas Algériens (paix à leurs âmes) , de 1954 à 1962..!
L'Union Africaines , elle doit vite réagir aussi en Cote d'Ivoire ..

17.Posté par côte d'ivoire mon pays le 10/04/2011 17:52 | Alerter

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... france.php

la peur a changé de camp.

les masques étant tombés, ouattara le prsident élu par leur communauté internationale demande à ses complices onuci et france d'intervenir militairement à visage découvert pour lui porter assistance.

16.Posté par AFRIK le 10/04/2011 17:48 | Alerter

12h30 [ria novosti] l’ambassade de russie n’évacue pas
l’attaché de presse de l’ambassade de russie à abidjan a déclaré ce samedi 9 avril que malgré des échanges de tirs, y compris avec des armes lourdes, à 100 mètres de l’ambassade, la veille vers 18h, il n’est pas question d’évacuer les diplomates russes.

mon commentaire: la france veut exfiltrer les diplomates étrangers près de la résidence présidentielle pour utiliser leurs résidences comme postes d'attaque de la résidence de gbabgo. ce que ne cautionnent pas les russes.

15.Posté par jacksparow le 10/04/2011 17:43 | Alerter

Sarkozy doit être jugé.................
Et surtout pas par le TPI.
Le peuple Français DOIT agir,sinon, il devient complice.

14.Posté par jacksparow le 10/04/2011 17:39 | Alerter

Qui c'est ce "soravardi"........??????????????
j'aimerai bien lui mettre sa main ou autre chose dans un barbe-cue pour voir l'effet que ca va lui faire!!!!!
et lui dire que les politiciens sont plus coupables que leurs débiles de légionnaires.
Le monde devient FOU.

13.Posté par AFRIK le 10/04/2011 17:08 | Alerter

COTE D’IVOIRE : Licorne largue les cadavres de légionnaires et rebelles en haute mer
Rue 225-10/4/2011

Une catastrophe écologico-environnementale est en cours sur le littoral abidjanais. Plusieurs corps en décomposition dûment reconnus comme étant ceux de soldats Licorne ou rebelles sont réjétés par la mer. Pareil scénario est observé sur les bretelles lagunaires divisant le district d’Abidjan. Quelle en est l’origine ? De sources proches de l’ONU, la future remplaçante de M. Young J. Choi en Côte d’Ivoire aurait, au sortir d’un entretien avec M. Bi Ki-Moon et ce, en prélude à sa prise de fonction en Côte d’Ivoire prévue le lundi 11 avril prochain, exigé que des consignes soient données à Licorne et à l’ONUCI, afin de débarrasser Abidjan de toutes les saletés et autres cadavres en putréfaction avancée qui en jonchent les artères. Depuis avant-hier, cette information, par circulaire interposée, à été donnée aux forces impartiales. Licorne, surtout, en a saisi l’opportunité pour nettoyer ses placards. Ce n’est un secret pour personne en Côte d’Ivoire, depuis le déclenchement des combats qui émaillent cette crise postélectorale, Licorne et l’ONUCI qui s’y sont invités ont perdu beaucoup d’éléments. Côté Licorne, on parle au moins de 100 soldats de race blanche sans compter plusieurs dizaines de légionnaires tués comme des mouches sur les théâtres d’opération (Bataille d’Abobo, Guiglo, Daloa puis enfin Abidjan). Une crise très vité étouffée avait opposée, il y a quelques semaines, l’ONUCI à Licorne au sujet de 37 corps sans vie de soldats Licorne qui avaient combattu aux côtés des troupes de l’organisation onusienne. Incapable de justifier à Paris la mort de ses soldats, Licorne avait plaidé pour leur conservation à la morgue du siège de l’ONUCI à l’ex-Hôtel Sebroko, en attendant des jours bien meilleurs. C’est désormais chose faite. Avec cette décision, Licorne trouve-là l’occasion de régler en partie son problème. Depuis avant-hier nuit, jusque toute la mi-journée ce samedi 9 avril 2011, les ballets d’hélicoptères sur le front maritime ont été des plus incessants. On ne sait trop pour quelle raison, mais ces aéronefs ont passé tout le temps a largué en très haute mer des objets supposés être des corps humains que des témoins, y compris les pêcheurs traditionnel des villages maritimes ainsi qu’un reporter de rue255.com ou ael255.net, ont pu constater. Tous étaient en droit de croire que ces actions étaient de banales opérations de nettoyage de ces aéronefs. Seulement, plusieurs corps humains (race blanche ou métis avec des tatouages, et d’autres bardés d’amulettes) en putréfaction pour les uns et repoussés par la mer ont échoué sur les différentes berges. Berges du périmètre portuaires, plages du tronçon Abidjan-Bassam, abords de l’île Boulay, tout y passe. Une catastrophe écologico-environnementale guette Abidjan, qui ne s’est pas encore débarassée en intérieur de la multitude de cadavres encore dans les rues que les populations emjambent chaque jour.

12.Posté par nina le 10/04/2011 17:06 | Alerter

Mon Dieu : le Diable a visiblement gagné ; il a pris possession des hommes et de la Terre. Quand on voit des images aussi insoutenables, je ne vois pas comment on peut espérer un avenir meilleur. C'est effroyable ; je ne trouve pas les mots pour qualifier ces horreurs qui sont commises dans le monde entier par les Occidentaux (directement ou non). On peut douter de cette vidéo mais pourquoi serait-elle fausse ? Depuis que le monde est monde, les massacres se perpétuent pour soi-disant le bien de l'humanité. Les Occidentaux ont réussi à les diviser(entre autres avec l'aide du petit nain qui ne veut ni le bien de la France ni celui du monde) : les Ivoiriens s'entretuent. Il faut chasser ces traîtres qui veulent du mal à leur propre pays. Les arabes et les noirs sont en train d'être sacrifiés pour que les Européens et les Américains puissent sauvegarder leur économie et leur train de vie en accaparant les richesses du monde à leur profit. Et puis merde : pour moi, il n'y a aucun espoir à part pour les oligarques, les sionistes... On se répète : on est dépassés et incapables de réagir de quelque façon que ce soit ; les sites comme Alterinfo sont des exutoires pour des gens comme nous qui ne pouvons rien à part discuter la mort dans l'âme. Nous sommes impuissants face à cette pieuvre qui étend ses tentacules sur le monde.

11.Posté par gjingis le 10/04/2011 16:46 | Alerter

1.Posté par Christian le 10/04/2011 14:53

L impact de cette tragédie n a pa encore commencer .mais elle arrive a grand pas .cá , faut le bien noter .
C est la France qui est pointue de doigt ,c est le drapeau bleu blan rouge qui flotte á Benghazi .Alors le reste vous
le sentez bien normallement .et c est inutile de vous faire une synthese.
il faut apprendre a devenir résponsable de ses actes, les images en parlent

http://www.youtube.com/watch?v=AzHVDYFCKnU

10.Posté par soravardi le 10/04/2011 16:38 | Alerter

posté par cheyenne
@CHRISTIAN
Ouach ?
Tu veux laver l'empire colonial français de tout soupçon .

Dans cette vidéo on voit surtout des africains se tuer entre eux .Par contre la france a un partie prit pour le clan ouattara en côte d'ivoire, les faits sont là.
http://sormiounews.weebly.com/cocircte-divoire-ii.html

9.Posté par Zaheer le 10/04/2011 16:32 | Alerter

J'ai parcouru le net pour connaitre le contexte et l'origine de cette video et je suis tombé sur un blog "les chevaliers"...de chez pas quoi. Il est dit dans leur article que se qui brulent ces personnes sont musulmans et ceux qui se font bruler par ces derniers sont soit catholiques ou soit animistes.
Bandes de fils de putains, l'islam interdit strictement de châtier un vivant par le feu.
Lorsque le Prophète saws a vu que ses compagnons avaient brûlé une fourmilière, il leur dit: "Ne peut châtier par le feu que le maître du feu".
De même il est interdit de brûler les morts en raison du récit de Mohammed saws: "Ce qui fait souffrir le vivant fait souffrir le mort".



8.Posté par cheyenne le 10/04/2011 16:10 | Alerter

@CHRISTIAN
Ouach ?
Tu veux laver l'empire colonial français de tout soupçon

7.Posté par gjingis le 10/04/2011 15:43 | Alerter

L Afrique n a pas été oubliée quand meme .he ben il est temps de revenir n est ce pas Jupet ??? Filon ???
Sarko??

Allez écoutes -----------------> http://www.youtube.com/watch?v=i12nO6Y- ... re=related
mais , faut pas mélanger les torchons et serviettes a savoir Kunta kénté n est pas Gbagbo
Dernière modification par Beauté Nubienne le janv. 22, 19 4:51 pm, modifié 1 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 4:34 pm

QUATRIEME PARTIE



http://www.alterinfo.net/Video-Les-homm ... 57339.html

Vidéo: Les hommes d'Alassane OUATTARA ont brûlé des personnes vivantes en Côte-d'Ivoire



30.Posté par gjingis le 10/04/2011 20:51 | Alerter

28.Posté par cheyenne le 10/04/2011 20:29

salam frere ,

la France n a jamais renoncé á son programme de colonisation .au contraire !! elle vient de le reconfirmer en toute clarté .

pour toi cheyenne et pour ceux qui aiment la liberté
http://www.youtube.com/watch?v=Hgz9lxDe2K8

29.Posté par PB le 10/04/2011 20:33 | Alerter

Nous ne pouvons pas regarder ces images!! sans les condamner avec la grande énergie
Dans cette période obscure qui assombri de plus en plus notre monde, nous devons rester vigilant et lutter contre l'intolérance qui est le déclencheur de ce genre de barbarie !!

Ces personnes devront payer de leurs actes tôt ou tard, sur terre et/ou le jour du jugement
Ils rendront des comptes sur les actes commis et connaitront leur sentence, ce jour viendra !!!!


28.Posté par cheyenne le 10/04/2011 20:29 | Alerter

@yaz.dz
Je vous rappelle que l'Algérie compte 4 millions de martyrs depuis qu'ils ont mis les pieds au bled en 1830 , bcp oublient la période d'avant 1954

27.Posté par nanoo13 le 10/04/2011 20:24 | Alerter

ses images date de 4ans mais je croit me souvenir qu ils ont etait bruleé a cause d une accusation de sorcellerie

26.Posté par mustapha le 10/04/2011 19:17 | Alerter

Preuve:
Cette vidéo été posté, ... IL Y A UN AN

Vérifiez vos sources avant de rédiger des articles comme celui-ci.

Lien (regardez la date du posting):
http://www.youtube.com/verify_age?next_ ... PCiZUIXLek

25.Posté par Côte d'Ivoire mon pays le 10/04/2011 19:15 | Alerter

http://souverainete-africaine.com/?p=16 ... omment-132

SARKOSY ET OUATTARA VEULENT DISCUTEZ MAINTENANT AVEC LE PRESIDENT LAURENT GBAGBO ARTICLE

24.Posté par ismail le 10/04/2011 19:13 | Alerter

il ne veule aucun témoin étranger

23.Posté par jacksparow le 10/04/2011 18:56 | Alerter

crois moi "Saber" que les Français de tous les jours sont anti -sionistes(la loi l'oblige) et rejètent les décisions du nain, mais quand tu me parle de désinformation, je suis d'accord avec toi.
Les peuples mettent du temps a réagir,mais, quand-ils bougent, ils bougent.
Vivement qu'ils bougent ses fesses, sinon ils seront puni pour l'éternité.

22.Posté par afrik le 10/04/2011 18:49 | Alerter

Y a comme un GROS problème au 43e BIMA !
Souverainete-africaine.com-10/4/2011

Une affaire de « trente cadavres de Blancs » oppose en ce moment le Consulat de France et l’Onuci. Les violents combats, à l’ouest, auraient fait de nombreux morts dans les rangs des soldats onusiens parmi lesquels figureraient des soldats de la force Licorne. La France s’oppose au rapatriement des dépouilles sur sa base du 43e Bima.

Le Consul de France en Côte d’Ivoire n’est pas du tout content de la représentation onusienne en Côte d’Ivoire (Onuci). Tout serait parti des affrontements qui ont lieu à l’Ouest du pays précisément à Toulépleu, et qui continuaient jusqu’au jeudi 10 mars dernier.

De violents combats ont opposé les forces loyalistes ivoiriennes aux factions rebelles soutenues par les casques bleus de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci).

Dans la localité de Toulépleu, ces affrontements ont fait de nombreux morts dans les rangs de la rébellion soutenue par les forces onusiennes. Mais fort curieusement, de sources loyalistes, l’on dénombre des combattants de race blanche. «Une trentaine», indiquent nos sources loyalistes basées à l’Ouest, sans trop de précisions.

Le jeudi 10 mars dernier, les hélicoptères militaires marqués UN, ont procédé au rapatriement des dépouilles des «races blanches» vers Abidjan. La destination a été formellement identifiée comme étant la base française du 43e Bataillon d’infanterie de la marine (Bima), à Port-Bouët, à proximité de la base aérienne des forces loyalistes ivoiriennes et de l’aéroport civil Félix Houphouët-Boigny.

Une démarche qui n’aurait pas été du goût des autorités françaises. En effet, selon des sources proches de ce dossier, le Consul de France est rentré dans une colère noire. Il a fortement désapprouvé cette option de l’Onuci qui a consisté à rapatrier les dépouilles des soldats « blancs » sur la base militaire française. Toutes choses qui donnent l’impression que la France combat officiellement aux côtés des factions rebelles. Ce qui, bien évidemment, mettrait très mal à l’aise une partie de la communauté internationale et bien plus, la diplomatie française.

Celle-ci jusqu’ici continue de justifier la présence des militaires français en Côte d’Ivoire, par l’appui et l’assistance logistique aux Casques bleus en vue d’aider ce pays à sortir définitivement de la crise.

Même si au moment où nous mettions cet article sous presse, rien n’indiquait qu’il s’agissait des soldats de nationalité française opérant sous le couvert de la force Licorne, ou des mercenaires recrutés pour prêter main forte aux rebelles du Nord d’Alassane Dramane Ouattara. Cependant, le fait même de rapatrier ces « soldats blancs » au camp français serait perçu comme un signe officiel de la France qui bascule dans la violence au détriment des populations civiles.

Cela serait contraire au principe d’impartialité et à la mission de pacification qui est la sienne en Côte d’Ivoire. Etant donné que ces violents combats qui se déroulent presqu’au quotidien sur l’ensemble du territoire ivoirien font de nombreuses victimes parmi les civils. La commune d’Abobo dans le District d’Abidjan est un exemple de violences notoires dont les principales cibles sont les personnes (femmes, enfants, et vieillards compris) connues pour leur sympathie pour La majorité présidentielle du président Laurent Gbagbo.

Les organismes de secours sont débordés face à l’ampleur de la désolation des populations civiles.

Selon une autre source militaire, le Consul de France aurait fermement recommandé à l’Onuci de « reprendre ces cadavres et de laisser la France en dehors de tout cela ». Fortement embarrassés, les hommes de Young-Ji Choï, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, ne se sont pas fait prier, ils ont tout simplement abdiqué. Les dépouilles de la trentaine de « soldats français » ou des mercenaires blancs ou même les deux catégories à la fois, se trouveraient, jusqu’à jeudi dernier, au siège de la représentation onusienne à l’ancien hôtel Sebroko.

Un autre colis très embarrassant, pourrait-on dire, pour l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) accusée, non seulement par les partisans du président Laurent Gbagbo « d’impartialité ». Mais également par les populations civiles qui ne comprennent toujours pas pourquoi les Casques bleus sont indifférents face à leurs souffrances dans les combats les opposant aux rebelles de Ouattara.

Tout récemment à Abobo, ces populations civiles ont encore pointé un doigt accusateur vers les Casques bleus de l’Onuci d’être à la base de leur malheur. Ces Casques bleus sont formellement identifiés dans divers sous-quartiers de cette commune peuplée de plus d’un million d’habitants, de « faire des missions de reconnaissance au profit des rebelles d’Alassane Dramane Ouattara», avant les affrontements avec les forces régulières ivoiriennes.

Cet article a été lu ( 739 ) fois
Dernière modification par Beauté Nubienne le janv. 22, 19 4:49 pm, modifié 1 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 4:36 pm

TROISIEME PARTIE


52.Posté par Yapi le 21/04/2011 15:45 | Alerter

Cette vidéo a été tournée au Kenya, et n'a rien a voir avec les crimes de Ouattara. Les hommes de Ouattara ont néanmoins commis des carnages en Cote d'Ivoire et ce ne sont pas les photos qui manquent. Je vous invite a regarder ce site pour en savoir plus: http://regardscroises.ivoire-blog.com/t ... 20ethnique




51.Posté par afrik le 21/04/2011 00:37 | Alerter

MOISI N EST PAS PRESIDENT MAIS GOUVERNEUR DE COTE D IVOIRE POUR LES LOBYIE AMERICAINS EN VOILE LA RAISON DU COUP D ETAT FRANCAIS ET AMERICAINS VOIR LAURENT GBAGBO SUR LE TOURBIONS DU GOLF DE GUINNEE
http://www.dailymotion.com/video/xhclid ... de-gu.html


50.Posté par Laurent le 18/04/2011 17:45 | Alerter

jJe suis athée et fier de l'être, il est vraiment temps de promouvoir l'absence de dieu tel que proclamait par les 3 grandes sectes ayant pignon sur rue; on voit dans quelle détresse et horreur, les croyances poussent les êtres humains. Au nom des religions et de leurs partisans on tue on stigmatise les différences, on considère l'autre l'homme, la femme, l'homosexuel comme inférieur, malade à éliminer ou a convaincre par la torture et je ne parle pas de la place de l'animal qui face à la prolifération humaine n'a plus sa place sur une terre dégradée quand il n'est pas maltraité et tué cruellement par les acteurs religieux. La réalité des religions est devenues un folklore barbares et macabres dénué d'une quelconque spiritualité. Les 3 grandes religions manipulent, encouragent la prolifération humaines sans contrôle au détriment de l'intérêt des être humains pour asseoir le pourvoir d'une poignée de pseudos élites. Je souhaite que le 21éme siècle soit l'occasion de se débarrasser des croyances qui nous mènent à l'obscurantisme et à la barbarie tel que constaté en Côte-D’ivoire et ailleurs dans le monde. Malheureusement je crains qu’il en soit autrement, "la religion est l'opium des peuples" disait Karl max alors continuons à nous droguer jusqu'à l'overdose.


49.Posté par AFRIK le 16/04/2011 11:28 | Alerter

il y a une marche qui est partir du zimba. et qui doit arrivee en ci des milliers des personnes marche nuit et jour sur le continent ouattara n a pas encore gouverne que l afrique se plaint de l onu des etats unis et de la france le dossier n est pas terminer

attendons voir

48.Posté par AFRIK le 16/04/2011 11:25 | Alerter

Plusieurs camerounais ont manifesté contre l’arrestation du président GBAGBO par les forces françaises.
Date : 15/04/2011 | O9:30 – La rédaction
Les africains ne décolèrent pas suite à l’arrestation du président GBAGBO par les forces spéciales françaises. Les camerounais sont descendus nombreux dans la rue pour opposer une vive protestation avec des pancartes sur lesquelles on peut lire « Alassane, Satan ! ». Soulignons que depuis la crise postélectorale, le Cameroun dans la majorité de sa jeunesse et ses intellectuels a soutenu le président GBAGBO

47.Posté par AFRIK le 16/04/2011 11:23 | Alerter

Manifestation contre l’enlèvement du président GBAGBO : des drapeaux français et américains brûlés au Ghana.
Date : 15/04/2011 | 09:19 – La rédaction
Les africains sont en colère suite à l’enlèvement du digne fils du fils du continent par les forces impérialistes. Ils ont tenu à le faire savoir dans une manifestation à Accra au Ghana, où des drapeaux français et américains ont été brûlés, selon un reportage de la chaîne TF1. Rappelons que pour placer son « garçon » afin de s’emparer des richesses de la Côte d’Ivoire, Sarkosy , par ses forces spéciales a bombardé la résidence de GBAGBO avant de l’arrêter pour le livrer aux rebelles d’Alassane Ouattara.

46.Posté par nico le 16/04/2011 03:33 | Alerter

cela fait plus de 5 jours que cet vidéo est posté sur alterinfo, enlever de suite cet horrible mensonge, sinon je pense vous bannir de mes sources d'informations, merci

45.Posté par FAKE le 15/04/2011 18:07 | Alerter

C est de la propagande pourri...

J'ai vue cette vidéo y a plus de deux ans.

Ils sont accusés de sorcelerie !!

PS: OUattara traitre

44.Posté par tout à fait thierry le 12/04/2011 16:44 | Alerter

ce monde dans lequel on vit et devenu fou et il est au bord de l'implosion


43.Posté par badaboum le 12/04/2011 02:00 | Alerter

@ post 34. Saad Benbouzid.

Salam frère, bien vu ,cette vidéo date de plus de 3 ans, au Kenya.
Elle n'en reste pas moins inhumaine et choquante...

http://www.liveleak.com/view?i=dae_1236854361
http://www.youtube.com/watch?v=0fT4yKNlY7I

42.Posté par ange le 11/04/2011 17:48 | Alerter

"Lorsque le Prophète saws a vu que ses compagnons avaient brûlé une fourmilière, il leur dit: "Ne peut châtier par le feu que le maître du feu".
De même il est interdit de brûler les morts en raison du récit de Mohammed saws: "Ce qui fait souffrir le vivant fait souffrir le mort". cette remarque est intéressante et quand considérez-vous (combien de temps ou de jours) que l'âme ait quitté complètement le corps et rejoint Dieu dans l'islam ? Merci de me renseigner !

41.Posté par Zaheer le 11/04/2011 09:00 | Alerter

40.Posté par Ibn Chadad le 11/04/2011 08:32

Aleykoum salam. Merci pour ce rappel, Frère.


Cette video represente un groupe de villageois chatiant des personnes accuses de sorcelerie

Frère,Tu omis de dire que le chatiment par le feu est stricement interdit même sur la plus insignifante des créatures comme la fourmi et aussi contre la plus vil des créatures parmi les hommes:

Lorsque le Prophète saws a vu que ses compagnons avaient brûlé une fourmilière, il leur dit: "Ne peut châtier par le feu que le maître du feu".
De même il est interdit de brûler les morts en raison du récit de Mohammed saws: "Ce qui fait souffrir le vivant fait souffrir le mort".


40.Posté par Ibn Chadad le 11/04/2011 08:32 | Alerter

Salam a Tous,

Juste une petite parenthese

ALLAH le tres Haut dit dans le Coran 5: 8
"Ô les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Dieu et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Dieu. Car Dieu est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites."

Cette video represente un groupe de villageois chatiant des personnes accuses de sorcelerie

Je l' ai vu sur la toile il y a plusieurs moi de cela

Donc rien a voir avec le FMIste Ouatara et sa bande

Wa ALLAHou a'lam

39.Posté par AFRIK le 11/04/2011 00:37 | Alerter

Alerte!!! Alerte!!! Alerte!!!

Gilles Eric Kacou a publié dans Côte d’Ivoire libre.(FACEBOOK)

je vous transmet un message que j’ai reçu d’un ami ce soir même tranvaillant sur offshore et qui compte sur vous pour qu’il soit véritablement relayé.

Esperance Bill 10 avril, 20:20 Signaler
Juste t’informer qu’il y a un bateau de guerre francais qui patrouille en ce moment dans les environs des installations petrolieres de la Cote d’Ivoire. Il faut preciser que les bateaux petroliers « Espoir » et « Baobab » sont des bateaux d’une capacite de stockage de petrol brute de 2 millions et 3 million de barils.
premier cite est en ce moment en train de faire un enlevement (transfert du petroll brute) sur un autre bateau tanker qui s’occupe du transport de la matiere (petrol) vers l’acheteur ou celui ki a commande la marchandise. Dans le cas actuel, les deux bateaux (Espoir et Baobab) tout deux plein, doivent liberer leur stock de petrole au representant du gouvernement ivoirien (LA PETROCI)…nous apercevons a notre grde suprise que pendant que « Espoir » est entrain de faire son « enlevement » de petrol, il y a un bateau de guerre francais qui patrouille ds les environs des installations (il faut dire que les deux bateaux sont voisins l’un de l’autre de 30 minutes par voie d’eau…j’espere que tu pourras relayer cette information vers un destination sure pr que les autorites soient informer de ce fait!!! je confirme que je suis en ce moment sur le petrolier baobab, donc un temoin occulaire et information est de source sure!!!! merci frère, je compte sur toi!!!!!!

PARTAGEZ LA LIBÉRATION FINALE EST PROCHE

38.Posté par le_tout_puissant le 11/04/2011 00:04 | Alerter

Aux dernières nouvelles Banania-Ouattara a fait de nouveau appel aux bouanas pour bombarder le palais présidentiel de Gbagbo.

37.Posté par Saber le 10/04/2011 23:37 | Alerter

ouattara c´est un traitre, ouattara c´est esclave de sarkozi. les néo-colonisateurs

Ne serait-il pas simplement un franc-maçon lié à une loge française ?

36.Posté par afrik le 10/04/2011 23:23 | Alerter

Lire et faire circuler massivement… Votre participation massive est très attendue…

Subject: Grande marche de protestation de la Diaspora Africaine a Washington, DC

Grande marche de protestation de la Diaspora Africaine(Ivoiriens, Africains et Amis de la Cote d’Ivoire) a Washington, DC

Date: Samedi 16 Avril 2011
Lieu: La Maison Blanche et le Congres Americain.
Heures: 12h a 17h

Ivoiriens, Ivoiriennes, Africains de la Diaspora vivant aux Etats-Unis, et Vous Amis de la Cote d’Ivoire Vous qui croyez en la Democratie et y voyez l’expression du nombre Vous qui croyez en la Justice de Dieu et des Hommes Vous qui avez de la famille et des Interets en Cote d’Ivoire Vous qui revez d’Une Afrique Digne, veritablement Independante et Prospere

Venez Nombreux crier votre indignation et pousser votre raz-le bol face a l’aggression de la Cote d’Ivoire Venez avec vos slogans et autres pancartes dire au Pdt OBAMA qu’il n’y a qu’une Democratie pour Tous les Peuples Venez appuyer le Sen. James Inhofe pour une revision de la position des Etats-Unis dans la grave crise qui secoue la Cote d’Ivoire Venez informer le Peuple Americain des massacres et autres violations criardes des Vies Humaines dont soufrent les populations de Cote d’ivoire Venez denoncer toutes les exactions et autres crimes commis sous le fallacieux pretexte de la democratie Venez faire votre temoignage

NB: un convoi est organise pour un voyage de groupe
Participation: $40

Depart de New York a 7h ET devant Adam Clayton(125st & 8 Ave.)
Contacts:
Brooklyn et Queens
Andree Vagba
1347 682 1644
Ferdinand Toutoukpeu
1347 325 4034
Jean-Pierre Ourigou
1347 472 9692

Bronx et Manhattan
Nestor Dabe
1917 557 2918
Marius Tetialy
1914 486 2223
Kouassi Dougan
1212 495 9984
Cheick Dioum
1201 888 1066

Depart de New Jersey
Contacts:
Emma Yoro
1586 871 9398
Sylvie Odra
1973 342 6292
Marcel Kragbe
1609 209 0969
Alfred Gnaly
1732 501 4432

Faites circuler massivement ce message et inscrivez vous au plus tard le Mercredi 13 Avril 2011 Plus nous serons nombreux, mieux l’on nous prendra au serieux; c’est alors que cette cause noble trouvera des defenseurs et des supporters…
Contribuons donc a notre facon a la lutte du Vaillant Peuple de Cote d’Ivoire.
Un jour de sacrifice fera la difference

Ferdinand TOUTOUKPEU

Sent via BlackBerry from T-Mobile

35.Posté par padre - pardóne le 10/04/2011 23:08 | Alerter

ouattara c´est un traitre, ouattara c´est esclave de sarkozi. les néo-colonisateurs,plus ils pillent, plus ils exigent,plus ils ruinent et detruisent plus leur baille,plus on les sert,de tout plus ils se fortifient et deviennent toujours plus forts et plus frais pour anéantir et détruire tout. (gbagbo-ouattara) quand les cuisiniers se battent le rôti brûle!!!.
http://http://www.algerieinfo.com/

34.Posté par Saad Benbouzid le 10/04/2011 22:28 | Alerter

Il s'agit d'un HOAX !!

Cette affaire date de plus de 3 ans, et concerne la mise à mort de 11 présumés sorciers, au Kenya.

L'analyse complète de la désinformation : http://observers.france24.com/fr/conten ... propagande

http://twitter.com/Makavelikal

33.Posté par truth is rising le 10/04/2011 21:05 | Alerter

WARNING : Cette vidéo circule depuis plusieurs mois sur internet. Aucun rapport avec le situation actuelle en côte d'ivoire.

32.Posté par cavalier le 10/04/2011 21:00 | Alerter

salam,shalom,hello,bonjour tout le monde ,ecouté tout le monde ce qu'il se pass partout dans le monde et l'oeuvre
uniquement de l' occident avec l'aide de leurs chef le sheitane satan le maudit . j'accuse lafrance,angleterre,italie,les etat unis,israel ect.. de crime de guerre contre l'humanité tout entiere.

31.Posté par BBB le 10/04/2011 20:55 | Alerter

http://ivoirevox.com/webtv.php VIDEO



URGENT URGENT !!!ALERTE!!! DIMANCHE 10, L’ARMÉE FRANÇAISE TIRENT A NOUVEAU DES MISSILES DEPUIS SES HÉLICOS SUR LA RÉSIDENCE DU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO | LE DOMICILE DE M HENRI KONAN BEDIE A ETE PILLE PAR LES REBELLES D'ALASSANE OUATTARA | URGENT!!! à ce jour,1372 corps sans vie ont été retrouvés dans les villes de Duékoué, Guiglo et Bloléquin, ces actes sont aux actifs des pro-alassane | URGENT!!! SAMEDI 9 AVRIL, LE PREFET D'ABIDJAN, M SAM ETIASSE A ETE KIDNAPPE PAR LES HOMMES D'ALASSANE OUATTARA | Lede ces helicos sur des civils | ASSAUT FINAL Tous les points stratégiques d’Abidjan, RTI, palais présidentiel, résidence du président, camps militaires sont sous contrôle FDS | URGENT!! L'ARMEE FRANCAISE ET L'ONU BOMBARDENT LE PALAIS PRÉSIDENTIEL DE LA COTE D'IVOIRE ET LA RESIDENCE DU PR AVEC LEURS HÉLICOPTÈRES (puma et MI | M Alassane Ouattara et ses rebelles font libérer + de 6000 prisonniers(criminels, voleurs, violeurs...) afin des les armer pour lutter à ses cotés
Dernière modification par Beauté Nubienne le janv. 22, 19 4:48 pm, modifié 2 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 4:38 pm

DEUXIEME PARTIE



53.Posté par côte d'ivoire mon pays le 21/04/2011 19:39 | Alerter

Côte d’Ivoire : l’indocilité face au système mondial de prédation
Une tribune de Blaise Pascal Touoyem, philosophe camerounais
mercredi 20 avril 2011 / par Pascal Touoyem, pour l'autre afrik



Le Professeur Franklin nathan Nyamsi, philosophe, livrait dans Le Crépuscule de Gbagbo, l’Aurore d’Ado et l’Horizon de la Côte d’Ivoire, son analyse de la chute du président ivoirien sortant et de l’avènement de son rival, Alassane Ouattara. Le philosophe Pascal Touoyem lui répond.
Le rapt à la mitraillette du Président Gbagbo par la force française, ce lundi du 11 avril 2011, révèle, pour le souligner avec force, toute la complexité qui sous-tend la problématique de la gouvernance en Afrique et du rapport maître/esclave par quoi Hegel définit le monde Noir et l’Occident. Dans sa célèbre Leçons sur la philosophie de l’histoire, Hegel énonce, péremptoire : « Le seul lien essentiel que les Nègres aient eu et ont encore avec les Européens, c’est celui de l’esclavage ».

Toussaint Louverture et Laurent Gbagbo sont pour ainsi dire, les deux figures extrêmes dans et par lesquelles se déploie cette confrontation maître/esclave. Toussaint Louverture inaugure à la fin du XVIIIème siècle à Saint-Domingue l’acte fondateur de cette confrontation, de cette bataille sanglante. Laurent Gbagbo clôt ce long procès historique dans et par une tradition de la résistance, une épistémologie de la transgression, une posture d’indocilité, conformément à notre mémoire d’insoumission qui est fondamentalement le refus de mourir.

Je le sais, il faudrait être sans cœur, ou avoir un cœur tout fait de marbre froid pour soutenir sans pincement cette image qui pudiquement étale sous nos yeux, l’homme d’Etat Gbagbo ( en tenue de corps), son épouse Ehivet et son fils Michel effondrés devant les caméras … pour « raison d’Etat » ou « acte de salubrité publique » ! Le scénario de l’enfumage de Gbagbo tel un rat dans son palais et le spectacle de son humiliation physique est poignant et nous interpelle.

Au-delà de l’émotion bien comprise, pourquoi en est-on arrivé là et comment réparer l’ignominie ? Quelle crédibilité peut-on accorder à des propos misérabilistes qui font des Africains des êtres fondamentalement traumatisés et incapables d’agir pour leur propre compte, en fonction de leurs intérêts bien compris ? Comment peut-on venir nous promettre une démocratie chimérique sans dire un mot sur les efforts internes de construction d’un cadre monétaire et économique unitaire africain, pré-condition pour notre désaliénation ?

Par-delà des jugements à l’emporte-pièce, des prises de position partiales, des instructions péremptoires et autres effusions émotives, il est important de dégager un post mortem objectif afin de tirer les enseignements pour la Côte d’Ivoire et pour l’Afrique. Dans cette tentative de restitution de la vérité historique, il s’agit, au-delà des formules imprécatoires et infériorisant, d’adopter les principes durkheimiens d’après lesquels, il faut traiter les faits sociaux comme les choses.

En réalité, de ce qui devait être des élections « parfaites » jusqu’à l’enlisement, j’ai identifié quelques écueils qui, à mon avis, ont entrainé des dysfonctionnements savamment montés menant à la recolonisation programmée actuelle de la CI. Il s’agit d’une stratégie froidement pensée et exécutée de sang froid par certains acteurs impliqués qu’ils soient nationaux ou internationaux.

Les faits : l’envers du décor de la quadrature du cercle

Le non-respect des accords signés qui prévoyaient notamment un cadre et un échéancier pour l’organisation et la tenue pacifiques des élections présidentielles. Ces modalités ont été stipulées dans le 4e Accord complémentaire à l’Accord politique de Ouagadougou qui dresse un canevas pour les opérations de démobilisation, de désarmement, de stockage des armes et précise les conditions de restauration de l’appareil d’Etat et de son administration dans le pays tout en prévoyant la sortie de la crise.

Ainsi l’Accord complémentaire, dans son Article 3, stipule « afin de favoriser l’organisation des élections dans de bonnes conditions, les deux Parties ont convenu de relancer, sans délai et sous la conduite du CCI [Centre de Commandement Intégré]et la supervision des Forces impartiales, le désarmement, le stockage des armes des deux Forces ex belligérantes, ainsi que la démobilisation des ex combattants des Forces nouvelles. En tout état de cause, ces opérations devront être achevées au plus tard deux mois avant la date fixée pour l’élection présidentielle. »

L’Accord complémentaire prévoit également le regroupement et le cantonnement des forces rebelles, le démantèlement des milices, le paiement de primes de démobilisation le tout « devant être achevé au plus tard deux mois avant les élections présidentielles. » En outre l’article 8 du même Accord complémentaire reconnaît « que la non réunification du pays et les lenteurs accusées dans la normalisation institutionnelle et politique constituent de sérieux obstacles à l’organisation d’élections justes, transparentes et démocratiques. »

Il apparaît que les clauses ci-dessus, absolument essentielles à la tenue d’élections ouvertes, n’ont pas été respectées, les rebelles refusant de désarmer et rendant aléatoire le redéploiement de l’administration et la récupération par l’Etat de ses recettes fiscales et douanières. Or l’expérience récente (Irak, Afghanistan) a montré qu’il était illusoire de prétendre tenir des élections libres et transparentes dans des zones contrôlées par des rebelles en armes.

Pourquoi diable la « communauté internationale » n’a-t-elle pas exigé des rebelles qu’ils se conforment à l’Accord politique d’Ouagadougou et ses quatre Accords complémentaires qu’ils ont eux-mêmes signés ? Pourquoi le Conseil dit de sécurité (en réalité d’insécurité) des Nations Unies n’a-t-il pas donné instruction aux rebelles de désarmer tel que prévu dans l’Accord d’Ouagadougou que le Conseil a entériné ? Pourquoi le fameux parrain du processus de Ouagadougou n’a-t-il pas exercé les pressions nécessaires pour faire respecter cette clause essentielle ? Et enfin pourquoi les rebelles et leur chef politique, le Premier Ministre Guillaume Soro, ont-ils refusé de désarmer alors qu’ils étaient signataires de l’Accord ?

Ce manquement primordial au processus électoral élaboré laborieusement ouvrait fatalement la possibilité de violences, d’intimidations et de fraudes à haute échelle dans des zones CENO contrôlées de fait par des groupes d’opposition armés dans le Centre, dans le Nord et dans l’Ouest du pays.

Aucune grille de déchiffrage si objective soit-elle, ne peut éluder le poids du contexte politique tant africain qu’international dans cette tragédie. Complot contre les institutions de la République ? Aucun doute ici n’est permis.

Prêtant serment au palais présidentiel le 25 février 2010 devant le Conseil Constitutionnel et en présence du représentant du Facilitateur et du représentant des Nations Unies, les membres de la CEI s’étaient « engagés à remplir leur mission dans le respect de la Constitution et en toute impartialité ».

Or cette Commission est composée de 31 membres dont 11 représentant les corps constitués et 20 venant des partis politiques et groupes rebelles. Fait probablement unique en Afrique sur les 20 représentants des partis politiques et groupes rebelles dans la Commission, l’opposition compte 18 représentants et le parti au pouvoir 2 ! A supposer même que les représentants des corps constitués (11) soient tous proches du pouvoir, cela ne ferait jamais que 13 en face de 18. En quelque sorte la Commission « indépendante » est bel et bien contrôlée par l’opposition ! D’ailleurs son Président est un membre éminent membre de la coalition de l’opposition et ancien ministre PDCI dans le gouvernement Gbagbo. Fait curieux, tous ces membres ont été nommés par décret présidentiel ! Et parmi les 18 membres de l’opposition, on en retrouve 6 qui représentent 3 groupes rebelles (MPCI, MPIGO et MJP) ayant depuis longtemps fusionné dans les Forces nouvelles, et 8 issus de 4 partis politiques d’opposition (PIT,UDPCI, MFA et UDCY) dont le score combiné au 1er tour de la présidentielle s’est élevé à 3,5% des voix exprimées, les 4 autres représentant le RDR et le PDCI…Du jamais vu en Afrique … ou ailleurs !

Et pourtant la loi électorale promulguée en 2001 ne prévoyait que « deux représentants de chaque parti ou groupement politique ayant au moins un Député à l’Assemblée Nationale ou ayant remporté au moins une élection municipale [1] ».

C’est qu’entre-temps il y a eu une tentative de coup d’Etat, une rébellion armée, l’envoi par la France et les Nations Unies des forces d’interposition et le début du ballet politico diplomatique menant de Marcoussis à Ouagadougou en passant par Accra et Pretoria. C’est à Marcoussis qu’une telle composition de la Commission a été concoctée au mépris de la Constitution ivoirienne adoptée deux ans plus tôt par une large majorité des Ivoiriens et au mépris des règles d’équité les plus élémentaires.

En plus de cette composition pour le moins insolite (et sans doute pour en atténuer un peu les conséquences) on y ajoute une modalité de prise de décision qui va nécessairement mener au blocage : le consensus. Ce blocage a découlé du différend concernant le sort à réserver aux résultats de plusieurs départements dans le Nord du pays, de l’opportunité de prononcer des résultats provisoires compte tenu du manque de consensus et du dessaisissement de la Commission électorale par le Conseil constitutionnel. C’est suite à ce dessaisissement que le Président de la CEI, membre de l’opposition, a procédé dans la précipitation et la plus grande confusion à une déclaration de résultats provisoires non consolidés et encore moins validés par l’ensemble des commissaires centraux de la CEI et, fait inédit, depuis le QG de campagne du candidat de l’opposition, en d’autres termes de son candidat !

Il est donc avéré que la Commission électorale n’a pas respecté son serment d’impartialité et de respect de la Constitution. Mais pouvait-il en être autrement au vu de sa composition, de son mode opératoire et des enjeux ? Peut-on être à la fois juge et partie ? Pourquoi devrait-on estimer que les résultats collectés et promulgués par le seul Président de la Commission (la Commission n’ayant pas statuée à ce jour) reflètent fidèlement le souhait de la majorité des électeurs ? Et surtout pourquoi diantre avoir imposé une telle composition de commission électorale ?

En tout état de cause l’ordonnance de 2008 portant ajustement au code électoral pour les élections de sortie de crise indique que la proclamation définitive des résultats relève de la compétence exclusive du Conseil constitutionnel, la proclamation des résultats provisoires par la CEI ne constituant qu’une étape dans le processus électoral.
Dernière modification par Beauté Nubienne le janv. 22, 19 4:46 pm, modifié 1 fois.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Avatar de l’utilisateur
Beauté Nubienne
Son Excellence
Son Excellence
Messages : 9793
Inscription : juil. 02, 09 8:20 am

Re: Le nabot hongrois dans ses delires de schizophrene adoube de criminel notoire

Message par Beauté Nubienne » janv. 22, 19 4:39 pm

DEUXIEME PARTIE BIS



53. (BIS) Posté par côte d'ivoire mon pays le 21/04/2011 19:39 | Alerter

Côte d’Ivoire : l’indocilité face au système mondial de prédation
Une tribune de Blaise Pascal Touoyem, philosophe camerounais
mercredi 20 avril 2011 / par Pascal Touoyem, pour l'autre afrik


Autre incongruité de la « Communauté internationale » : En Afrique il y a eu au cours de ces dix dernières années maintes contestations de résultats d’élections. Seules les décisions prises par les organes judiciaires suprêmes ont conféré la victoire à l’un des candidats. Cela aurait donc dû être le cas également en Côte d’Ivoire, à moins de récuser la légitimité de son Conseil constitutionnel, ce qui serait contraire à l’ensemble des résolutions du Conseil de sécurité sur la Côte d’Ivoire qui commencent toutes par : « Réaffirmant son ferme attachement au respect de la souveraineté, de l’indépendance, de l’intégrité territoriale et de l’unité de la Côte d’Ivoire, et rappelant l’importance des principes de bon voisinage, de non-ingérence et de coopération régionale ». La supervision exercée par les Nations Unies ne suspend en aucune manière la Constitution ivoirienne. La précipitation du Certificateur à déclarer un vainqueur a certainement contribué à la forfaiture actuelle.

Tous ces dysfonctionnements voulus et bien d’autres manipulations françaises et onusiennes, ont précipité la Côte d’Ivoire dans le chaos indescriptible actuel.

Pour comprendre le drame qui se joue en CI, il ne faut pas hésiter de renverser la sémantique et ensuite, la lire à l’envers dans un contexte où l’élite médiatique occidentale s’est résolument alignée sur les positions de l’Elysée par une incroyable désinformation sur l’Afrique. La morale ici, cesse d’être une bonne grille de lecture pour devenir un vernis de plaisance. C’est là justement une modalité d’embastillement et d’encanaillement de l’imaginaire, facteur de momification des consciences ; modalité par laquelle la médiacratie occidentale et ses avatars est arrivé à un traitement réactionnel, émotif et finalement jouissif se traduisant par un surinvestissement imago-phobique sur la CI.

La démocratie falciforme, manipulatoire et les stratégies discursives d’encanaillement

Alors qu’en Afrique 50 ans après les indépendances dès que l’Occident aboie, l’Afrique s’emballe, convulsionne et s’étrangle de stupeur, il a fallu que Gbagbo telle la vague jaune déferle, s’ébranle et s’exhale (pendant quatre mois) comme l’agent orange pour que la France sursaute et s’ébroue enfin !

Frappes chirurgicales à la résidence présidentielle avec effets collatéraux sur le bouclier humain constitué à cet effet autour du palais, tueries rituelles à Duékoué, chasse à l’homme, viols, bavures, embargo sur les médicaments, bref, barbarisme d’un autre âge qui plonge le début de ce millénaire dans l’amertume et la désespérance en l’homme et s’érige en norme des relations internationales. L’expansionnisme marchand s’accommode ainsi avec le vidange physique et mental des indociles, la liquidation massive des vies humaines, question de faire fructifier l’industrie de l’armement et le business de l’humanitaire qui aujourd’hui charrie de gros intérêts. Qui donc de Gbagbo, de l’Onuci / Licorne constitue le monstre froid ?

Pour l’humaniste et l’idéaliste éthique que je suis, il s’agit là de vingt siècles pour rien. L’humanité en est restée au stade angoissée de la prédation, cette époque-là (le paléolithique inférieur) où l’homme-proie, pathologiquement anxiogène, s’est mué en homme-carnivore-assoiffé-de-sang.

L’Afrique doit s’interroger au-delà de la démocratie-diversion de cette fameuse communauté internationale, véritable antichambre de la pensée u(i)nique et d’enregistrement des oukases US et France. Le conseil de sécurité, structurellement corrompu et belliciste n’appartient qu’au plus fort ; c’est la codification et l’érection de la jungle en normes internationales. Qu’entre usurpateurs l’on se serre les coudes, c’est normal. Seulement, la CI ne mérite pas une fois de plus cette insulte ultime même sous la forme de « président reconnu par la communauté internationale ».

Que des âmes soit- disant « civilisées » par auto-conviction ou par matraquage ou conditionnement médiatico-cérébral en viennent à « capturer » un chef d’Etat en exercice démocratiquement élu et le brandir comme trophée de guerre – ce qui ferait honte aux émules et aux inconditionnels des pires épopées victoriennes ou napoléoniennes – témoigne ainsi du grand triomphe d’un hitlérisme version soft sur le droit des peuples africains à l’auto-détermination tout court et sur la liberté de pensée.

Ce morceau de bravoure anachronique caractérise ce début de siècle comme la période au cours de laquelle l’humanité aura produit le plus de médiocrité et de résidu en termes de carence d’abstraction et d’élévation. « Président reconnue par la communauté internationale » ; vous avez deviné ? C’est une expression qui heurte et chagrine même les âmes les plus insensibles. Cette tendance pathologique à la veulerie et à l’attentisme qui consiste à attendre tout de l’étranger est une réaction de frustration qui trahit une jouissance manquée. C’est en fait une attitude provoquée par une jouissance de plus en plus problématique. Prouesse d’un dégénéré, d’un démagogue malhabile ou du complexe de colonisé ? Dans l’un ou l’autre cas, l’on réprime difficilement l’envie de dégobiller. Malheur pour l’Afrique en général et pour la CI en particulier, si ce sous-préfet de la France en CI croit sérieusement incarner l’alternance pour ce pays. Par cette forfaiture, ADO commet l’inceste en violant sa propre maman c’est-à-dire la constitution dont la sacralité est pourtant établie. Sur le plan anthropologique, l’indispensable rite de passage pour accéder à la légitimité passe par une prestation de serment en bonne et due forme ; une prestation de serment par sms est une nègrerie de plus. Toute cette fantasmatique du pouvoir à tout prix, trouve son explication dans un triple pôle : désir, puissance, jouissance.

Il y a une lutte pour le pouvoir en CI aujourd’hui, qui au-delà des clivages nationaux, ethniques et religieux apparents oppose deux projets de société qui voient s’affronter deux dirigeants tenants d’un libéralisme mondialisé sans foi ni loi et l’autre qui incarne un panafricanisme souverain et socialisant.

Enfin, après tout ce que le commun des mortels a pu voir et entendre depuis une dizaine de jours de bombardements aveugles, d’exécutions sommaires et de la mise à nue du ROI ; comment distinguer le salaud entre ADO et l’Alliance des prédateurs ? Quelle cause à défendre, quel acte à réprimer pour autoriser de telles indécences, de telles abominations, de telles primitivismes ! Devant tant de barbaries, notre devoir, n’est-ce pas notre pouvoir de dire NON ! Et ça suffit, arrêtez la connerie.

Que l’historien et homme d’Etat Gbagbo ait vaincu plus d’un péril pour accéder à la magistrature suprême ne fait aucun doute. Mais jamais à notre avis, la tradition de l’indocilité incarnée par Gbagbo, n’aura été aussi menacée. Se dresse donc face à ce système-monde liberticide et aliénant, un impressionnant défi à relever : la privatisation du sens du monde par l’expansionnisme marchand et conquérant.

Plus que le péril jaune ou rouge, l’hégémonie d’un Occident saoul de sa puissance, de sa prééminence sur la scène internationale, à la fois réactionnaire et conquérante telle qu’incarnée par la démocratie du canon, doit être combattue et neutralisée par toute la communauté des humains qui se refuse de se laisser phagocyter par la déferlante ruse du capital, version rambo et sarko. L’axe américano-français qui se dessine à cette occasion (pour le contrôle du Golfe de Guinée) doit marquer historiquement la césure, le point de démarcation où devra se cristalliser et s’ancrer toute la puissance, que dis-je, l’onde de choc de la Résistance africaine contre le cynisme ambiant de la Real-politik internationale.

Dans ce contexte de forte tension, le monde ne nous prendra pas au sérieux de sitôt. Un « président de l’étranger » toujours hanté par les fantômes de ses victimes, ne peut davantage crédibiliser les institutions républicaines, après avoir usurpé le pouvoir dans les conditions que l’on sait : politique de la terre brûlée dans les zones de résistance et extermination systématique au vu et au su de la soi-dite communauté internationale. Les forces d’ADO exécutent ainsi un holocauste, la solution finale. Comment certains prétexteraient ou appelleraient cela ? De l’épuration ethnique pardi ! Le TPI doit pouvoir agir ! A moins que cette épuration-là, n’arrange des intérêts bien compris. La communauté des bien-portant doit s’assurer que toute allégation de violation de droits humains fasse l’objet d’enquêtes judiciaires nationales et internationales impartiales et de sanctions rapides et appropriées. A qui fera-t-on croire qu’il n’existe pas de responsabilité morale pour des actes perpétrés en CI par la communauté internationale ? À qui fera-t-on croire que pour créer un monde humain, il faut évacuer la morale et l’éthique au nom des intérêts sacrés puisque dans ce bas monde, il n’existe ni justice des plaintes, ni justice des causes ?

La politique deux poids, deux mesures en matière d’ « ingérence » et du « droit de protéger » est un gisement potentiellement crisogène en voie de constitution sur les théâtres d’opération des conflits comme en CI et en Libye en proie au système mondial de prédation. Il est donc compréhensible que plus de la moitié du pays qui a soutenu le Président Laurent Gbagbo et qui incarne la nouvelle résistance, ait une légitime attitude de ras-le-bol, de mépris et de défiance vis-à-vis de ce président de la communauté internationale et de cette France qui s’est empressée de reconnaître des résultats provisoires faisant fi du processus démocratique et des règles constitutionnelles du pays. Pire, les instructions et injonctions et la chasse à l’homme actuellement en cours en CI ne feront que cristalliser la déchirure qui continue à frapper le pays. On aura également vu en Cote d’Ivoire un fonctionnaire des Nations Unies se considérer au-dessus de l’institution constitutionnelle ; il s’agit là d’une entreprise cruelle, abjecte et à tout le moins infâme renvoyant à la situation anté-rousseauiste du droit du plus fort.

Et la fameuse Union Africaine qui ne cessera jamais d’étonner et dont l’incohérence et l’incompétence diplomatique sont avérées ! Et le fameux quintet des chefs d’Etat (à en mourir de rires !), écœuré, il s’est lassé de retenir de ses entrailles en ébullition, le magma visqueux de l’agenouillement face au maître blanc. Phénomène naturel scientifiquement démontrable[2], coup de semonce ou fait prémonitoire de l’effondrement de ce cartel des satrapes ? Chacun y va de sa grille de lisibilité. Lorsque le président Sud-Africain Zuma déclare que Ouattara n’a pas gagné les élections et change à 180° disant le contraire après une petite visite de 8 heures à Paris, on peut se demander ce que valent ces dirigeants de pacotilles qui représentent et parlent au nom de 1 milliard d’Africains. Peut-on encore rendre cette UA politiquement viable quand elle reconnaît la victoire de Ouattara sans même tenir compte des conclusions contraires de ses propres observateurs envoyés sur le terrain, juste pour faire plaisir au maître blanc ? Comment la transformer en valeur idéologique positive ? Vers quel espace épistémo-politique et axiologique la diriger à l’ère des grandes révisions géostratégiques dans le monde ? A cette série de questions, nous pensons qu’il faut esquisser une anthropologie politique de la transgression plus audacieuse et critique.

La tradition de l’indocilité qu’inaugure le Président Gbagbo, s’inscrit irréversiblement dans le projet historico-politique pensé par l’Homme d’Etat Nkrumah et systématiquement formulé par Cheikh Anta Diop. Pour ces ancêtres de l’avenir, l’Afrique doit redevenir pour nous et pour nos passions, une idée rectrice, fondatrice et téléologique. Aujourd’hui, y compris parmi les Africains francophones dont la servilité à l’égard de la France est presque pathologique et qui sont séduits par les sirènes de la condition victimaire, beaucoup d’esprits savent pertinemment que le sort du continent ne dépend pas de la France. A l’ère post cinquantenaire des indépendances, les jeunes générations ont appris que de la France, tout comme des autres puissances mondiales, il ne faut pas attendre grand-chose. Les Africains se sauveront eux-mêmes ou ils périront.

C’est pourquoi ADO dont servilité vis-à-vis de la France est avérée ne sera jamais pour nous un Homme d’Etat. Il n’en a ni la vertu, ni la lumière, ni l’étoffe. Il sera au mieux chef de clan. ADO, c’est l’anti-modèle, le paradigme de ce qu’un nègre ne devrait ni imiter, ni faire, encore moins assumer. Au service du néocolonialisme, il apparaît comme l’une des pièces maîtresses à vocation stratégique de l’appareil idéologique de brouillage des repères et, à dessein, d’auto-illusionnement du noir.

Il va manquer certainement à ce dernier le crédit moral qui lui permettrait de parler avec autorité. L’avilissement, l’encanaillement n’est-ce pas autre chose que ce qui reste à un individu qui s’est refusé à être celui qu’il fut ? Son être authentique n’en meurt pas pour cela c’est vrai ; mais il se constitue en fantôme qui lui rappelle constamment l’infériorité de l’existence qu’il mène en l’opposant à celle qu’il aurait dû mener et ipso-facto, la précarité dont il jouit. L’avilit est un suicidé qui se survit. Tel est le titillement quotidien qui va tarauder l’inconscient psychique du « président de l’étranger » et fera peser sur ce dernier, à chaque instant, une névrose d’abandon qu’éprouve l’enfant lorsqu’il se rend compte que l’attention est plus portée sur l’autre. De l’homme politique, l’Afrique retient que notre atypique de sa névrose obsessionnelle pour le pouvoir conclut à l’incapacité atavique de l’Africain à la maturité et à la responsabilité.

Les greffes des systèmes politiques et de socialisation, héritées de la culture dominante dans sa visée expansionniste, les appareils idéologiques et leurs systèmes répressifs, les médias et les clubs à caractère prétendument humanitaires, sont au cœur des systèmes démocratiques de pacotille décrétées en Afrique noire comme modèles d’accès à la performance sociale et économique collective.

L’Afrique indocile, l’Afrique profonde, rebelle mais authentique n’aura pas trouvé son compte dans cette énième nègrerie ayant pour enjeu le déterminisme de toute la gente nègre. ADO n’a pas grandi la CI en faisant de ce pays la fille aînée de la France en Afrique ; il n’aura pas grandi l’Afrique non plus. Ainsi vécue, la crise post-électorale en CI consacrera pour l’Afrique sans doute, l’ère des guerres civiles d’obédience géostratégique à effets ambivalents : destructo-restructurants. De la logique de ces guerres, inévitables malheureusement, émergera en filigrane, pour se consubstantialiser, une nouvelle Afrique, mieux pensée parce que forgée dans l’horreur de la césarienne et de la vivisection de ses fils immolés et certainement mieux dessinée parce que sortie victorieuse de la seconde guerre de libération, de la seconde indépendance de l’Afrique. Une Afrique enfin émancipée. L’auto-institution des communautés historiques s’impose comme critère d’émergence de la Nation ou alors, l’Afrique ne sera plus… ou plutôt, sera un champ de génocides. Pour cela, il nous faut entrer dans l’ère du travail de la pensée.



[1] Cf. Article 5 de la loi n° 2001-634 du 9 octobre 2001 portant composition, organisation, attributions et fonctionnement de la Commission électorale indépendante.

[2] Pour sa première tournée en Afrique au sud du Sahara, Sarkozy a atterri à Dakar précédé d’une très mauvaise réputation - celle d’un homme politique agité et dangereux, cynique et brutal, assoiffé de pouvoir, qui n’écoute point, dit tout et le double de tout, ne lésine pas sur les moyens et n’a, à l’égard de l’Afrique et des Africains, que condescendance et mépris. En effet, le discours rédigé par son conseiller spécial Henri Guaino et prononcé ex-cathedra et ad nauseam par Sarkozy à l’UCAD offre un excellent éclairage sur l’imperium colonial, son pouvoir de nuisance quand il peint une Afrique de l’enfance où le noir n’est pas suffisamment entré dans l’Histoire. Sarkozy viole par là le haut lieu saint et mystique de l’intelligentsia africaine qu’est l’UCAD.
L'argent n'a pas d'odeur mais ça se sent quand on n'en a pas !


Répondre