Connectez-vous !! 

 Le dico d'Abidjantalk   |  Selections d'Abidjantalk   |  Les Ethnies   | AbidjanTalk RSS  | Armée française dehors  | Gbagbo à la Haye
 Nos croyances combattues ...(10) webmaster  La forfaiture dramanienne...(428) Eburneenne  Ambassadeur Libyen baston...(16) Eburneenne  Le kandadouhou Affi suit ...(10) Eburneenne
 L'heure H est arrivée (20) Armel  Oh honte a la France, pay...(133) Eburneenne  Pour suivre le proces de ...(1081) Eburneenne  Venance Konan sur la sell...(1) Eburneenne
 Ne les oublions surtout p...(170) Eburneenne  L'Afrique n'est pas pauvr...(60) Eburneenne  Le paradoxe negre (47) Eburneenne  Un cadre du FPI menace' (1) Eburneenne
 Il faut des milliers de R...(11) Eburneenne  L’hydre à trois têtes (29) Eburneenne  Une Afrique sans les Afri...(139) Eburneenne  Soro a fui le diner-gala (0) sam kehi,le
 La predation occidentale ...(88) Eburneenne  Soro et son destin (4) webmaster  La honte totale !!!! Et l...(36) Tipa  ..... Les 210 derniers topics .......


Les Selections d'Abidjantalk
(Lire votre Selection ici ou sur le Forum)
1 - Le Conseil Constitutionnelle tranche   ...Debats
2 - Le regard d’un journal burkinabé   ...Debats
3 - Alassane Ouattara a t-il été Burkinabè ?  
4 - La FranceAfrique  
5 - Le scandale de Thiaroye  
6 - Le dossier Alassane Dramane Ouattara  
7 - Temoignages de rebelles Ivoiriens  
8 - Togo fer de lance de l’effroyable guerre de coup d’état   ...Debats
9 - Qui se fie à la France fait le sacrifice de sa vie   ...Debats
10 - Jean-Paul Ney, un journaliste?   ...Debats
11 - Les vérités que cache SORO  
12 - Des révélations sur un complot islamiste  
13 - Koulibaly a Sarkozy: “Vous n'avez encore rien compris”  ...Debats

14 - L’ancien ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU incendie la France et l’ONU   ...Debats
15 - Quel souvenir nous restera-t-il de la France?  ...Debats
16 - Le professeur Okou Légré: “Il faut décoloniser la France”   ...Debats
17 - Discours du President Gbagbo a Abuja   ...Debats
18 - Pourquoi la Côte d’ivoire de Laurent GBAGBO est dans l’oeil du cyclone France   ...Debats
19 - Chirac veut créer une vacance à la tête de l’Etat Ivoirien   ...Debats
20 - Quelque chose de pourri dans la Chiraquie   ...Debats
21 - Michel Galy - Que faisons nous en CI?   ...Debats
22 - Un énorme trafic de cacao éclabousse le RDR   ...Debats
23 - Ivoire nue- Chroniques d’une Côte d’Ivoire perdue   ...Debats
24 - La constitution Ivoirienne face aux constitutions africaines   ...Debats
25 - Laurent Gbagbo à France Soir : “Bongo, c’est un rigolo”   ...Debats
26 - Du Bongo sans "couilles" au Bongo "rigolo": Et si Gbagbo avait raison?   ...Debats
27 - Ouattara s’est toujours présenté avec l’étiquette de voltaïque   ...Debats
28 - Les positions de Licorne chaque jour plus intenables   ...Debats
29 - La France doit se rendre à l’évidence   ...Debats
30 - Chirac est responsable   ...Debats
31 - Ziegler: Regards Sur La Crise Ivoirienne   ...Debats
32 - Une Camerounaise fustige l'acharnement de la France sur Gbagbo   ...Debats
Home
 
 
Le professeur Okou Légré : “Il faut décoloniser la France”

La France est finalement en guerre contre la Côte d'Ivoire… 
C'est un constat. Mieux, c'est une assertion. La France est effectivement entrée en guerre contre la Côte d'Ivoire. J'irai encore plus loin pour dire que la France est en guerre contre elle-même. Contre ses propres intérêts. Et c'est le problème fondamental.

Comment ? 
En fait, la France a un problème très profond. C'est un problème théorique. Un problème relatif à son économie qui est encrée dans l'économie coloniale. Depuis le 16e siècle, la France a mis en place des structures économiques qui s'approvisionnent à partir des pays d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine. Et la France n'a pas fait la reconversion de son économie. A commencer par le pacte colonial qui mettait en réserve des pans entiers des territoires des pays colonisés. Après la mise en place des comptoirs et des compagnies coloniales, la France va développer des économies de services dans les territoires dits d'outre-mer. Il s'agit d'économies qui ne sont pas des économies de production d'outils de production. 
 
C'est-à-dire ? 
Ça veut dire que ce sont des économies qui doivent distribuer les produits de la métropole. La France est restée dans cette logique. C'est cette logique qui, justement, crée des problèmes à la France. Ce n'est pas un problème entre la France et la Côte d'Ivoire. La France a plutôt des problèmes avec son économie. La reconversion économique de la France doit se faire. 
 
Comment cela doit se faire ? 
En acceptant que les ex- colonies aient la possibilité d'investir en France, comme l'ont fait les Anglais 
 
Est-ce que ce n'est pas utopique ? 
Pas du tout ! Parce que c'est ce qui fait la contradiction fondamentale de la France avec elle-même. Les Anglais l'ont fait ! Ils ont permis aux colonisés d'avoir des actions dans leurs entreprises en Angleterre. Ce qui a permis de tisser une toile économique entre les anciennes colonies et la métropole. Cette toile a permis à la bourgeoisie nationale de s'enraciner. La nôtre est tout simplement une bourgeoisie de comprador. Elle est là pour distribuer ce qui est produit dans la métropole. C'est une contradiction qui, au plan théorique, déstabilisera la France à terme. Dans la mesure où nous nous trouvons dans le cadre de la mondialisation. Système qui ouvre les marchés quels qu'ils soient aux producteurs de tous les pays du monde. 
 
Avec ce que vous proposez, ne croyez-vous pas que la France court le risque d'être "la colonie de ses colonies", comme l'avait déjà souligné un politicien français à l'époque ? 
Vous parlez d'Henry Poincaré qui a eu peur, à un moment donné, que les pays colonisés donnent à la France un président ressortissant des colonies. De Gaulle avait dit autre chose. Mais cela veut dire qu'il y a, d'une part la crainte des pays colonisés, mais en même temps le besoin de renflouer les caisses de la métropole. La France est dans une ambivalence économique. Et c'est cela son drame. Elle n'a pas réussi une reconversion économique dans la mondialisation. Or la mondialisation donne le pouvoir à qui a les moyens d'occuper n'importe quel marché. 
 
La grande France a donc des problèmes de réorientation économique? 
La France a ce problème de reconversion de son économie par rapport à la nouvelle donne. Elle croit qu'elle peut avoir des marchés réservés dans une mondialisation. Alors qu'elle investit dans des zones qui appartenaient jusque-là, à d'autres puissances. Les entrepreneurs qui étaient en Côte d'Ivoire sont aujourd'hui au Ghana. Si l'Angleterre réagissait comme la France, croyez-vous que les entreprises relocalisées au Ghana y seraient ? La France est en retard de plusieurs siècles. Il faut la décoloniser
 
Que voulez-vous dire ? 
La France a besoin d'être décolonisée. Décolonisation économique et culturelle. Mais surtout économique. Il faut que la France fasse en sorte que son économie ne puisse plus s'appuyer sur le Tiers-Monde. Il ne faut pas que son économie écrase les producteurs du Tiers-Monde. Parce que la bourgeoisie nationale qui est écrasée se rapproche du prolétariat. A partir du moment où elle se jette dans les bras du prolétariat, elle renforce le nationalisme. Lénine l'avait dit, c'est une zone de passage obligé pour une révolution. C'est donc la France qui atomise les révolutions. C'est elle qui atomise les contradictions par le mépris des bourgeoisies nationales. La bourgeoisie est écrasée au même titre que le prolétariat. Tant que la France n'aura pas tissé la toile de production économique intégrant aussi bien les producteurs des pays du Tiers-Monde et l'ancienne métropole, la France aura contre elle, non seulement les forces bourgeoises, mais aussi les forces du prolétariat. Donc deux forces qui se conjuguent et concourent à la libéralisation des pays du Tiers-Monde au plan économique. 
 
La France doit-elle se désengager de ses colonies ? 
La France croit que nous sommes encore des colonies, alors que nous ne le sommes plus. C'est justement pour ça qu'il faut décoloniser mentalement la France. Nous sommes libres et elle doit le savoir. Tant qu'elle pensera " colonie ", elle sera toujours coincée par ses propres contradictions économiques et théoriques. Parce qu'après la Côte d'Ivoire, la France va se heurter aux grandes puissances qui ne comprendront pas qu'elle puisse aller dans les pays anglophones, lusophones et interdire aux autres d'aller en Côte d'Ivoire. 
 
On parle de compte d'opération de la Côte d'Ivoire domicilié au trésor français. Qu'en est-il réellement ? 
Le compte d'opération est un subterfuge fabriqué pour moderniser certains éléments du pacte colonial. Ce pacte interdisait aux colonies d'entretenir des relations avec d'autres puissances. Mais les indépendances donnaient la possibilité aux anciennes colonies de s'ouvrir aux autres puissances. La France a donc mis en place le franc CFA pour couvrir les relations économiques extérieures de ces anciennes colonies. Cela veut dire que si une ancienne colonie a des relations avec une zone autre que la zone franc, c'est la France qui décaisse. Et pour cela, quand il y a des bénéfices après la vente à l'extérieur, la colonie doit laisser plus de 60% de ses bénéfices dans le trésor français. Et ce, depuis 1960. Donc le décaissement se fait sur le dépôt qui est fait par le pays en question. En réalité, depuis 1960 jusqu'à nos jours, ce dépôt n'a pas rapporté d'intérêt. C'est ce que la France réinvestit. C'est-à-dire qu'elle nous renvoie nos dépôts et fait croire qu'elle nous aide. C'est notre argent qui nous revient sous une autre forme. C'est pourquoi elle a peur qu'il y ait une monnaie flottante. Puisque cette monnaie permettrait à ses anciennes colonies de s'ouvrir véritablement à d'autres puissances, à d'autres champs économiques. C'est au regard de tout cela que je dis que toute l'économie française est engluée dans l'esprit colonial. 
 
Pourtant lorsque le Professeur Mamadou Koulibaly a évoqué l'éventualité d'une monnaie flottante, il y a eu des frondes contre lui? 
Ceux qui se plaignent de la création d'une monnaie flottante se bannissent de l'objectivité politique. Ils tiennent ce discours pour flatter, caresser les Français. Sinon, ils savent, parce qu'il y a des économistes parmi eux. Ils savent aussi qu'un pays qui ne maîtrise pas sa monnaie ne maîtrise pas son économie. Ils savent très bien le débat qu'il y a eu, entre les physiocrates et les mercantilistes. Débat qui s'est transposé par la suite entre industrialistes et monétaristes. Ils savent que la monnaie joue un rôle important dans l'indépendance d'un pays. Ils ne peuvent pas s'amuser à cela. Ils chantent de cette façon pour seulement plaire au colonisateur, dans cette période où beaucoup se sont embourbés dans la compromission. Où ils sont en train de disparaître dans le sable mouvant des crimes économiques et des crimes politiques.   
 
Interview réalisée par 
Doty Kouma
Google
BoutikC SleeveLess Manche Courte
Bientot
votre publicite ici
idVZ2 abTalkBCap AbidjanTalk Black Cap
      Haut de Page         
       

Google
 E-mail Webmaster     Send Envoyer un Message privé au webmaster